Une juge de Memphis appelle les Juifs à « se remettre de la Shoah »
Rechercher

Une juge de Memphis appelle les Juifs à « se remettre de la Shoah »

Des groupes appellent à blâmer Jim Lammey qui a posté des articles antisémites et racistes, dont l'un qui évoquait les musulmans sous le terme de "boue étrangère"

Image non-datée du juge de la cour pénale du comté de Shelby Jim Lammey. (Capture d'écran : WMC5)
Image non-datée du juge de la cour pénale du comté de Shelby Jim Lammey. (Capture d'écran : WMC5)

Des groupes appellent à blâmer Jim Lammey qui a posté des articles antisémites et racistes, dont l’un qui évoquait les musulmans sous le terme de « boue étrangère ».

Un nombre croissant de groupes ont réclamé que des mesures disciplinaires soient prises contre un juge du Tennessee qui a avait publié sur sa page Facebook des articles racistes et antisémites dont l’un qui disait que les Juifs devaient « se remettre de la Shoah ».

Une coalition d’organisations, notamment juives, a demandé à ce que Jim Lammey, magistrat à la cour pénale du comté de Shelby, écope d’un blâme.

Lammey avait posté un lien vers un article écrit par le négationniste notoire David Cole qui faisait référence aux immigrants musulmans comme étant une « boue étrangère » et qui reprenait l’insulte antisémite citée ci-dessus. Il avait partagé dans le passé des articles et des memes anti-immigration ou offrant la part belle à des théories du complot, selon un reportage paru dans le quotidien Commercial Appeal.

Le juge a nié être raciste ou antisémite et il a souligné son droit à la liberté d’expression dans des entretiens accordés aux médias locaux. Lammey a aussi clamé que rien de ce qu’il avait pu partager sur ses réseaux sociaux ne l’avait empêché de rendre des jugements équitables dans sa vie professionnelle.

« Je ne suis absolument pas d’accord, je ne suis pas un négationniste. Mon meilleur ami – qui est mort maintenant – était Juif et jamais, je ne pourrais être ce que vous dites », a-t-il expliqué au journal Commercial Appeal.

Dans un entretien ultérieur accordé à Fox 13, Lammey a expliqué qu’il avait de « bons amis qui sont noirs » et qu’il n’y a « rien dans tout ce que j’ai pu faire dans ma vie qui puisse indiquer que je suis raciste ».

Lammey a noté qu’il avait accidentellement passé ses publications sur Facebook en mode public au début de l’année. Elles ne sont aujourd’hui plus visibles par tous.

Il avait été nommé à son poste et 2006 et il avait été reconduit pour un mandat de huit ans en 2014.

Parmi les groupes qui ont appelé à un blâme pour le magistrat, la branche des régions du sud-est de l’ADL (Anti-Defamation League), les Jewish Federation et Jewish Foundation of Nashville & Middle Tennessee, l’organisation Jewish Community ainsi que la Tennessee Holocaust Commission. Parmi les autres, le NAACP (branche de Memphis), l’Islamic Center de Memphis, les organisations American Muslim Advisory Council, Bridges, Facing History and Ourselves, et un musée, le National Civil Rights Museum.

Mercredi, les autorités du comté de Shelby ont pris des initiatives visant à sanctionner Lammey pour ses publications, a fait savoir l’Appeal.

Dans un vote de 10 voix contre 13, les commissaires ont adopté une résolution appelant le bureau de déontologie judiciaire à dénoncer les propos tenus par Lammey. Selon le journal Appeal, un blâme public, dans ce genre de cas, peut également comprendre une mesure punitive.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...