Rechercher

Une mélomane, un peintre : les victimes de l’attentat de Halle identifiées

Jana Lange, 40 ans, et Kevin S., 20 ans, ont été abattus le jour de Yom Kippour, après que le meurtrier qui voulait massacrer des Juifs n'a pas réussi à entrer dans la synagogue

Jana Lange, 40 ans, assassinée devant la synagogue de Halle, le 9 ocotbre 2019 (Facebook)
Jana Lange, 40 ans, assassinée devant la synagogue de Halle, le 9 ocotbre 2019 (Facebook)

Deux résidents de Halle en Allemagne ont été abattus mercredi lors d’une fusillade qui visait la synagogue de la ville. Ils ont été identifiés vendredi par les médias allemands : il s’agissait de Jana Lange âgée de 40 ans et de Kevin S. âgé de 20 ans.

Le suspect, Stephan Balliet, un Allemand de 27 ans, semble avoir choisi ses victimes au hasard après ne pas être parvenu à pénétrer dans la synagogue qu’il a prise pour cible avec une arme à feu et des explosifs artisanaux, la congrégation s’étant barricadée à l’intérieur.

Les médias allemands ont rapporté que Lange était allée réprimander Balliet pour le bruit qu’il faisait devant le lieu de culte juif, où avaient lieu des prières de Yom Kippour.

Jana Lange était dans l’incapacité de travailler pour des raisons médicales et consacrait la plupart de son temps à assister à des concerts et à collectionner des autographes. Des amis et artistes allemands lui ont rendu hommage sur les réseaux sociaux, se remémorant sa chaleur, son humour et son dévouement à la scène pop du pays.

L’un de ses chanteurs favoris, Stefan Mross, a honoré sa mémoire sur Facebook jeudi : « La folie meurtrière de Halle nous a enlevé l’une de nos fans les plus loyales », soulignant la « joie de vivre » dont elle faisait toujours preuve.

Peu après avoir assassiné Jana Lange, Balliet a pris la direction d’un restaurant de kebab au coin de la rue où il a tué Kevin S., qui travaillait sur un chantier de construction voisin.

Ce peintre de 20 ans a été décrit comme un employé besogneux et un grand amateur de football.

Sa mère Mandy a indiqué qu’elle avait regardé la vidéo filmée par l’assassin, dans laquelle elle a vu son fils se faire abattre alors qu’il déjeunait.

« Il avait toute sa vie devant lui. Il n’avait que 20 ans. Je ne sais pas comment je suis censée poursuivre ma vie », a-t-elle déclaré au site d’information RTL.

Les impacts de balles sur la porte de la synagogue de Halle, dans l’est de l’Allemagne, au lendemain de la fusillade ayant fait deux morts, le 9 octobre 2019. (Crédit : AXEL SCHMIDT / AFP)

Hallescher FC, le club de football local évoluant en troisième division que Kevin S. supportait, a transmis ses condoléances à la famille dans un communiqué vendredi.

« Nous adressons notre compassion à ses proches, à ses amis et à tous ceux qui le connaissaient. Nous leur souhaitons du courage dans cette épreuve difficile », a déclaré l’équipe.

Dans une copie de la vidéo de 35 minutes obtenue par l’AFP, on peut entendre Balliet se lancer dans une diatribe contre les femmes et les Juifs, niant également la Shoah, avant de commettre l’attaque meurtrière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...