Une nièce d’un chef du Hamas hospitalisée en Israël depuis un mois – médias
Rechercher

Une nièce d’un chef du Hamas hospitalisée en Israël depuis un mois – médias

De son côté, le chef de l'aile armée du Hamas à Gaza Yahya Sinwar a qualifié de "fragile" le cessez-le-feu qui a mis fin à 11 jours de combats contre Israël

Yahya Sinwar, chef de l'aile politique du mouvement palestinien Hamas, pose pour un "selfie" avec des partisans alors qu'il visite le quartier d'Al-Rimal dans la ville de Gaza, le 26 mai 2021, pour évaluer les dégâts causés par les récents bombardements des forces israéliennes. (Crédit : MOHAMMED ABED / AFP)
Yahya Sinwar, chef de l'aile politique du mouvement palestinien Hamas, pose pour un "selfie" avec des partisans alors qu'il visite le quartier d'Al-Rimal dans la ville de Gaza, le 26 mai 2021, pour évaluer les dégâts causés par les récents bombardements des forces israéliennes. (Crédit : MOHAMMED ABED / AFP)

Un membre de la famille du chef du Hamas, Ismail Haniyeh, est hospitalisé en Israël depuis plus d’un mois, y compris pendant les récents combats qui ont opposé l’armée israélienne au groupe terroriste de Gaza, selon la Douzième chaîne d’information.

Citant des sources bien informées, la chaîne affirme que la nièce de Haniyeh, âgée de 17 ans, est hospitalisée à l’hôpital Ichilov de Tel Aviv après avoir subi une greffe de moelle osseuse.

L’hôpital a refusé de faire des commentaires.

De son côté, le chef du groupe terroriste du Hamas à Gaza Yahya Sinwar a qualifié de « fragile » le cessez-le-feu qui a mis fin à 11 jours de combats contre Israël.

« Si les occupants [Israël] profanent à nouveau la mosquée Al-Aqsa ou forcent nos concitoyens du quartier de Sheikh Jarrah à quitter leurs maisons – répétant ce qu’ils ont fait auparavant, le cessez-le-feu sera rompu », a déclaré Yahya Sinwar à l’agence de presse turque Anadolu, faisant respectivement référence à la mosquée située au sommet du mont du Temple dans la vieille ville de Jérusalem et à un quartier voisin où plusieurs familles palestiniennes risquent d’être expulsées de maisons revendiquées par des nationalistes juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...