Une série Instagram israélienne sur la Shoah remporte deux « Webby Awards »
Rechercher

Une série Instagram israélienne sur la Shoah remporte deux « Webby Awards »

Le compte Instagram "Eva.Stories" remporte deux "Oscars de l'internet" pour son mode de narration unique et son utilisation des réseaux sociaux

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Capture d'écran de "Eva.Stories", une série sur Instagram qui raconte la vie d'une adolescente hongroise assassinée pendant la Shoah et lauréate de deux WEBBY Awards en 2020 (Autorisation :   Eva Stories)
Capture d'écran de "Eva.Stories", une série sur Instagram qui raconte la vie d'une adolescente hongroise assassinée pendant la Shoah et lauréate de deux WEBBY Awards en 2020 (Autorisation : Eva Stories)

L’histoire « Eva.Stories » sur Instagram, une série de 70 stories faisant la chronique du destin tragique, pendant la Shoah, d’Eva Heyman, une adolescente vivant en Hongrie à l’époque des nazis, a remporté deux « Webby Awards » – un équivalent des Oscars de l’internet – lors de la remise des prix de l’édition 2020.

« Eva.Stories », qui a remporté le Webby du meilleur usage des stories (aux côtés de l’émission américaine comique très appréciée « Saturday Night Live ») ainsi qu’un Webby pour la meilleure campagne sur les réseaux sociaux, avait été créé par Mati Kochavi, un milliardaire ayant fait fortune dans les technologies, et sa fille Maya.

« C’est la nation israélienne qui a donné vie à Eva dans la mesure où elle a adopté Eva, l’a adorée et l’a suivie », ont commenté Mati et Maya Kochavi dans un communiqué. « Et après les Israéliens, sont venus des milliers d’abonnés du monde entier ».

Le père et la fille ont indiqué que cette victoire aux Webby Awards donnait une nouvelle opportunité au public d’apprendre à connaître Eva, cette adolescente de 13 ans ayant souffert et ayant été assassinée à Auschwitz parce qu’elle était juive.

Les deux s’étaient lancés dans le projet pour aider à sensibiliser la jeune génération à la Shoah. Ils avaient déterminé que le meilleur endroit pour le faire était Instagram.

Ils avaient lu des dizaines de récits avant de se décider pour celui d’Eva Heyman, un type d’adolescente auxquels les jeunes d’aujourd’hui pourraient s’identifier, avait dit Maya Kochavi l’année dernière à la veille de la Journée de commémoration de la Shoah.

La jeune fille fait partie des 430 000 Hongrois environ à avoir été déportés dans les camps de concentration nazis entre le 15 mai et le 9 juillet 1944.

La story d’Eva Heyman sur Instagram se passe comme si l’adolescente avait eu un smartphone pendant la Seconde Guerre mondiale, utilisant la plateforme pour diffuser les épisodes de sa vie en direct. Elle a été créée avec de vrais acteurs et elle a clairement quelque chose de très hollywoodien.

Cette série a remporté d’autres distinctions, et le compte Instagram « Eva.stories » draine 1,6 million d’abonnés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...