Une star israélienne signe un gros contrat avec une maison de disques américaine
Rechercher

Une star israélienne signe un gros contrat avec une maison de disques américaine

L'accord signé par la chanteuse Noa Kirel est le plus important jamais signé par un artiste israélien, a rapporté la Douzième chaîne

La pop star israélienne Not Kirel dans un clip musical publié en ligne le 9 juin 2020. (Capture d'écran : YouTube)
La pop star israélienne Not Kirel dans un clip musical publié en ligne le 9 juin 2020. (Capture d'écran : YouTube)

Mercredi, la chanteuse israélienne Noa Kirel a signé un accord avec Atlantic Records, une grande maison de disque américaine.

L’accord est le plus important jamais signé par un artiste israélien, a rapporté la Douzième chaîne.

Il a fallu près de deux ans pour finaliser l’accord qui englobe la gestion, les relations publiques, le marketing, la stratégie et la production de l’artiste. L’accord est estimé à hauteur de plusieurs millions de dollars.

Kirel se préparerait à sortir des chansons en anglais l’année prochaine, notamment un clip vidéo, qui sera distribué dans le monde par Atlantic.

Mardi, Kirel a sorti un nouveau single, « Million Dollar » sur YouTube. Le clip a déjà été visionné 1,1 million de fois.

Atlantic s’occupe d’artistes contemporains majeurs comme Bruno Mars, Cardi B, Coldplay, David Guetta, Jack Harlow et Ed Sheeran. Dans le passé, le label a produit des artistes légendaires comme Aretha Franklin, Otis Redding et Led Zeppelin.

Kirel est devenue une star sur YouTube en 2015 et elle est apparue dans des films et des séries israéliennes.

Kirel a commencé son service militaire en février et servira dans l’orchestre de l’armée, qui propose des parades et des représentations lors de cérémonies militaires, d’état, de fin de formation militaire et divertit les soldats.

Tsahal a dû imposer des directives spéciales dans les interactions avec la star, notamment l’interdiction faite aux autres soldats de prendre des selfies avec elle ou de la photographier sur la base, a rapporté la Douzième chaîne.

Kirel a provoqué une polémique la semaine dernière en apparaissant dans une publicité pour le fournisseur de télévision par satellite Yes dans laquelle elle interprète une soldate américaine chantant une version modifiée de la chanson anti-guerre de l’époque de Vietnam « Let the Sunshine in » de la comédie musicale Hair.

La publicité a provoqué la colère d’officiels de Tsahal, mais Kirel avait apparemment reçu la permission de l’armée pour apparaître dans la publicité. Le responsable de l’armée qui a accordé la permission n’avait pas compris le script, a indiqué la Douzième chaîne.

Le mois dernier aussi, Kirel est apparue lors d’un spectacle pour Yom HaAtsmaout avec des danseurs de Tsahal. Cela a conduit Moti Almoz, le chef des ressources humaines de Tsahal, à fermer les postes de danseurs après avoir découvert leur existence quand le clip de Kirel a entraîné la polémique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...