Rechercher
UN DÉFI EN BÉTON ARMÉ

Une start-up israélienne utilise des capteurs pour fabriquer un béton plus vert

GreenVibe affirme que son logiciel fournit des informations en temps réel sur les matériaux de construction, ce qui garantirait un gain de temps et de réelles économies

Une construction utilisant du béton avec la technologie GreenVibe, en octobre 2022. (Crédit : GreenVibe)
Une construction utilisant du béton avec la technologie GreenVibe, en octobre 2022. (Crédit : GreenVibe)

Au cours des trois dernières années, la start-up israélienne GreenVibe, s’est attaquée à un défi en « béton armé », au sens propre comme au figuré.

L’entreprise basée à Ramat Gan, fondée en 2019, cherche à transformer le secteur de la construction en appliquant des capteurs intelligents aux matériaux de construction – principalement le béton – afin d’optimiser la qualité et d’accélérer le processus de construction.

En s’appuyant sur des capteurs fabriqués en interne, GreenVibe recueille des données sur la composition du béton, en envoyant, en laboratoire, des mesures telles que la température, la résistance, la densité et l’humidité pendant les processus d’élaboration et de coulage, afin que les ingénieurs de construction sur site et les responsables de projets de développement puissent prendre des décisions plus éclairées.

L’entreprise affirme que son logiciel peut fournir des données en temps réel sur le matériau sur les sites de construction et offrir des prédictions basées sur des données concernant la qualité et l’état de préparation.

Le béton est le matériau de construction le plus utilisé dans le monde, et son utilisation devrait être multipliée par quatre d’ici 2050 par rapport aux quelque 30 milliards de tonnes utilisées chaque année. Il est bon marché, simple à fabriquer et omniprésent. Il est également responsable d’environ 8 % des émissions humaines de dioxyde de carbone en raison de ses modes de fabrication et d’utilisation. Et le ciment – son principal ingrédient – est la partie la plus polluante du mélange.

Pourtant, le béton apporte une contribution unique à presque tout ce qui est construit, des gratte-ciel en verre aux ponts et aux routes, et il ne semble pas menacé d’être remplacé. Le défi mondial consiste donc à trouver des moyens de rendre le produit et son utilisation plus efficaces sur le plan énergétique, et plus durables.

GreenVibe n’est pas la seule à le reconnaître. Sa solution gagne donc du terrain auprès des grandes entreprises de construction car elle est simple et efficace.

Des chefs de projet et des ingénieurs évaluant une construction en cours, en octobre 2022. (Crédit : GreenVibe)

Le béton est composé de multiples éléments – de l’eau, du sable et des agrégats liés par du ciment – mélangés selon différentes recettes pour différentes utilisations. Une fois coulé pour former une partie d’une structure, le béton doit reposer pendant un certain temps et être testé jusqu’à ce qu’il soit « prêt » avant de passer à l’étape suivante. Travailler avec du béton exige des connaissances approfondies, du temps et une certaine dose d’approximation.

Roee Reshef, co-fondateur et PDG de GreenVibe, pense que cette nouvelle technologie peut transformer la façon dont le béton est mélangé, coulé et contrôlé.

« Travailler de manière traditionnelle nécessite de prélever des échantillons, ce qui peut prendre plusieurs jours. Nous donnons à nos clients un simple tableau de bord qui leur dit ce qu’ils ont besoin de savoir, et sur un grand projet, ces données peuvent faire gagner des mois en offrant une certitude opérationnelle. Nous éliminons une grande partie de l’incertitude du processus de construction. Nous réduisons également la pollution. Nous estimons que nous pouvons réduire de 15 à 20 % les émissions de carbone provenant du béton », a déclaré Reshef au Times of Israel lors d’une interview dans les bureaux discrets de la société à Ramat Gan, à proximité de la gare Savidor de Tel Aviv.

Selon Reshef, en travaillant avec les capteurs de données de GreenVibe, les clients pourront économiser des coûts et du temps en n’achetant pas trop de matériaux et gagner en précision.

« Ils comprennent mieux ce dont ils auront besoin. Ils peuvent réagir – en fonction des besoins – une fois qu’ils ont commencé à verser le mélange », a-t-il expliqué.

Bien qu’il ne s’agisse que d’une petite équipe de 18 personnes et que la technologie soit encore en cours de développement, GreenVibe a déjà travaillé en partenariat avec un certain nombre d’entreprises de construction de premier plan en Israël, notamment Tidhar, Shikun & Binui, Ashtrom Group et Shapir Engineering.

Naor Caspi, directeur de l’innovation chez Tidhar, a déclaré que la société – qui compte parmi les plus grandes entreprises de construction et les plus grands groupes immobiliers privés d’Israël – croit vraiment en l’équipe et la technologie de GreenVibe. Tidhar a investi un montant non-divulgué dans GreenVibe et a travaillé avec son procédé sur six différents sites, dont quatre projets actuellement en cours.

Roee Reshef et des membres de l’équipe de GreenVibe, à Tel Aviv, en octobre 2022. (Crédit : GreenVibe)

« Même si le procédé est encore en développement, il a déjà un impact énorme », a déclaré Caspi au Times of Israel. « Il va complètement à l’encontre de la façon de construire à l’ancienne, à savoir vérifier le béton, envoyer des échantillons au laboratoire, et attendre cinq jours une fois que le béton a été coulé avant de poursuivre la construction. »

« Avec GreenVibe, nous obtenons les données en temps réel. C’est comme si nous pouvions ‘parler avec le béton’ et comprendre à quel point il est chaud, sec, humide ou solide. Cela accélère concrètement notre processus de construction, et nous permet également d’utiliser du béton parfois moins cher, de densité différente, et de réduire l’empreinte carbone de nos projets », a-t-il ajouté.

Caspi et Reshef reconnaissent tous deux que le travail de GreenVibe est encore en phase d’apprentissage. Un plan de quatre à six mois est prévu pour perfectionner les capteurs afin d’améliorer leur compréhension de la flexibilité du béton et de l’impact de l’humidité et d’autres paramètres. Il est également nécessaire de passer à des niveaux de production industrielle, ce qui permettra à l’entreprise de travailler sur davantage de sites et d’intégrer davantage de capteurs.

Outre ses clients israéliens du secteur de la construction, GreenVibe affirme avoir établi des relations avec deux partenaires de conception aux États-Unis, une grande entreprise de construction au Japon et une autre en Inde. Selon Reshef, ces entreprises, ont ceci en commun, qu’elle partagent une méthode traditionnelle en matière de construction et reconnaissent que le monde doit changer.

« La solution que nous leur proposons est une ‘nécessité’ ; elle est au cœur de leur activité », a-t-il expliqué. » Sans effort marketing majeur, les clients de GreenVibe se sont tournés vers nous, principalement par le bouche-à-oreille », a-t-il ajouté.

Utilisation de la technologie GreenVibe sur un chantier de construction, en octobre 2022. (Crédit : GreenVibe)

Les prochaines étapes de GreenVibe nécessiteront davantage de capitaux pour commercialiser leur solution à l’échelle mondiale, en particulier aux États-Unis, où l’on observe un mouvement important de renouvellement des infrastructures vieillissantes, et pour fournir leur solution à grande échelle. Au fur et à mesure que le nombre de clients augmentera, la start-up devra probablement s’étendre au-delà des quelques ingénieurs qui constituent la majeure partie de son personnel actuel et, entre autres, ajouter un service clients. Reshef n’a pas caché que GreenVibe se prépare à une importante levée de fonds pour permettre son expansion.

À ce jour, la société n’a levé que quelques millions de dollars en phase d’amorçage auprès de partenaires tels que Tidhar, Shikun & Binui, Israel Canada Investments, Elbit Systems et Insight Partners, une société basée à New York.

« Il y a une construction constante ici en Israël et des milliards de dollars à investir. C’est un marché prometteur sur lequel nous pouvons travailler et nous développer. Et notre produit est ‘petit et facile’. Nous pouvons approvisionner des entreprises du monde entier tout en restant ici en Israël », a déclaré Reshef, alors que de nombreuses start-ups pensent qu’elles doivent quitter Israël pour se développer.

« GreenVibe est déterminée à faire en sorte que la réduction des coûts de construction et la réduction de l’empreinte carbone que notre technologie peut offrir, apportent des avantages à la construction ici en Israël, tout en étant déployés dans le monde entier », a déclaré Reshef.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.