Rechercher

US: le principal pour qui la Shoah n’était pas « factuelle » définitivement limogé

La raison officielle de la fin du mandat de William Latson, en Floride, est son échec à répondre aux messages de ses supérieurs après la révélation de ses propos

Le principal d'un lycée du comté de Palm Beach William Latson, le 31 octobre 2019 (Capture d'écran : WPTV via CNN)
Le principal d'un lycée du comté de Palm Beach William Latson, le 31 octobre 2019 (Capture d'écran : WPTV via CNN)

(JTA) — Le principal d’un principal de lycée de Boca Raton, en Floride, qui avait dit à un parent que « tout le monde ne croit pas que la Shoah ait été une réalité » a été renvoyé.

Le conseil d’administration du comté de Palm Beach a voté – à cinq voix contre deux – le limogeage de William Latson, selon un compte-rendu de la réunion qui a été publié sur internet. Il quittera ses fonctions le 21 novembre.

Le conseil d’administration a jugé que le renvoi de Latson avait une « cause juste ». Il avait été réaffecté depuis le lycée Spanish River Community au mois de juillet, une semaine après la révélation de l’incident, pour des violations de réglementation, notamment pour « mauvais comportement éthique » et « échec à assumer des responsabilités dans son travail ».

La raison officielle de la fin du mandat de Latson n’est pas relative à la nature des propos tenus – qui ont semblé justifier le négationnisme – mais à son incapacité de répondre aux messages des responsables de district dans les jours qui avaient suivi la révélation de ses paroles, a noté le Palm Beach Post.

Les rails de chemin de fer menant aux « portes de la mort » de triste mémoire au camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, le 13 novembre 2014 à Oswiecim, en Pologne (Crédit : Christopher Furlong/Getty Images/via JTA)

L’école, fréquentée par 2 500 élèves environ, accueillerait l’une des plus importantes populations juives du comté, selon le Palm Beach Post, qui avait le premier rapporté l’incident au mois de juillet 2018, trois mois après qu’il ait eu lieu.

Latson, dans un courriel, avait déclaré à la mère d’un élève que « tout le monde ne croit pas que la Shoah ait été une réalité » en réponse à une demande concernant l’absence d’enseignement au sujet génocide au sein de l’établissement.

« Je ne peux pas dire que la Shoah soit un événement historique factuel parce que je ne suis pas en situation de le faire en tant qu’employé d’un établissement de district », avait-il écrit. « Vous avez vos certitudes, nous sommes une école publique et tous les parents n’ont pas les mêmes convictions ».

« La fédération juive du comté de South Palm Beach, qui représente des douzaines d’individus dont les familles ont été assassinés pendant la Shoah, salue l’initiative du renvoi » de Latson, a déclaré Matt Levin, directeur-général de la fédération à JTA.

« Nous transmettons notre reconnaissance à l’inspecteur Donald Fennoy pour son autorité et son engagement dans cette enquête rigoureuse qui a entraîné ce vote du conseil d’administration. Le négationnisme atroce de la Shoah de Latson est inacceptable et il n’y a pas de place dans cette communauté – et certainement pas dans notre système d’éducation – pour une ignorance résultant d’un tel manque d’éthique ».

L’avocat de Latson a fait savoir qu’il ferait appel du renvoi devant la cour administrative d’Etat, le qualifiant d’arbitraire et motivé par l’opportunisme politique.

Cela fait 26 ans que Latson travaille pour le district scolaire. Il était le principal du Spanish River depuis 2011.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...