US: Une chaîne d’État s’excuse pour un reportage antisémite sur Soros
Rechercher

US: Une chaîne d’État s’excuse pour un reportage antisémite sur Soros

Le réseau hispanophone Radio Television Marti, qui diffuse ses programmes à Cuba, a décrit l'homme d'affaires comme l'architecte de l'effondrement financier en 2008"

George Soros, fondateur et président de l'Open Society Foundations, assiste à la réunion annuelle du Conseil européen des relations extérieures, à Paris, France, le 29 mai 2018. (François Mori/AP)
George Soros, fondateur et président de l'Open Society Foundations, assiste à la réunion annuelle du Conseil européen des relations extérieures, à Paris, France, le 29 mai 2018. (François Mori/AP)

Le chef d’une agence de radiodiffusion du gouvernement américain a présenté ses excuses à George Soros et aux fondations de l’Open Society après la diffusion d’un reportage qui se référait au « Juif multimillionnaire » Soros, « architecte de l’effondrement financier de 2008 ».

Dans deux courriers envoyés au début du mois, John F. Lansing, directeur de l’Agency for Global Media américaine, a présenté ses excuses personnelles pour un reportage retransmis sur la chaîne de la Radio Television Marti, qui diffuse des informations à Cuba dans l’objectif de promouvoir les intérêts de politique étrangère américaine.

Le reportage avait été diffusé au mois de mai.

Lansing a expliqué dans la lettre que le reportage avait « fait plusieurs affirmations mensongères et négatives » au sujet du philanthrope milliardaire et qu’il avait avancé « d’éternels tropes antisémites à l’encontre de la communauté juive », a noté le Washington Post qui a obtenu une copie du courrier.

« [Le reportage] s’est fondé sur un journalisme excessivement médiocre et manquant de professionnalisme et il s’est montré très offensant par son antisémitisme et par ses biais idéologiques clairs », a écrit Lansing dans son courrier à Soros. « Je prends très au sérieux cette violation de notre obligation fondamentale de fournir des informations justes, équilibrées et objectives ».

Le programme avait été présenté dans le cadre du journal d’information de la chaîne Marti et introduit par le présentateur par la phrase « George Soros, Juif multi-millionaire d’origine hongroise… » Il l’avait également qualifié de « Juif non-croyant à la morale flexible ».

Judicial Watch, groupe activiste conservateur qui sombre souvent dans des théories du complot de droite, avait été la seule source pour ce reportage de 15 minutes.

L’Agency for Global Media n’a pas précisé qui avait commandé le reportage, selon le Post. Lansing a indiqué dans ses lettres que suite à sa diffusion, il avait lancé une enquête interne, mis en congé les employés impliqués, demandé des audits de tous les contenus du Bureau de diffusion de Cuba et ordonné l’embauche d’un directeur des « normes et des pratiques » ainsi que la mise en place d’une nouvelle formation à l’éthique pour ses journalistes.

« Je m’engage à réparer notre relation avec vous et avec les fondations de l’Open Society et je suis ouvert à toute communication ultérieure », a-t-il ajouté dans sa lettre à Soros.

Soros, survivant de la Shoah et philanthrope, financier de causes libérales et pro-démocratie, est une cible fréquente de l’extrême-droite aux Etats-Unis et à l’étranger, qui invoque souvent des tropes antisémites pour exagérer son influence dans la politique et dans les affaires économiques.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...