Rechercher

USA : Des démocrates juifs fustigent Lavrov pour son « antisémitisme flagrant »

Les 22 représentants ont condamné avec force les propos du ministre russe, dénonçant une instrumentalisation de la Shoah à des fins belliqueuses et un affront à tous les Juifs

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergey Lavrov à Moscou, le 24 mars 2022. (Crédit : Kirill KUDRYAVTSEV/AFP)
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergey Lavrov à Moscou, le 24 mars 2022. (Crédit : Kirill KUDRYAVTSEV/AFP)

Un groupe de 22 membres juifs du caucus démocrate de la Chambre des représentants des États-Unis a publié mercredi une déclaration étrillant le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, au sujet de ses récents propos sur Hitler et les Juifs.

« L’antisémitisme flagrant des dernières déclarations du ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, est effroyable mais, hélas, guère surprenant. Lavrov, Vladimir Poutine et le régime russe font tout ce qu’ils peuvent pour détourner l’attention de l’invasion illégale et non provoquée de l’Ukraine, et des défaillances de leur armée face à une résistance ukrainienne héroïque », ont déclaré les représentants dans un communiqué.

« Propager des tropes antisémites et faire porter aux Juifs la responsabilité de la Shoah, l’utiliser même pour justifier leurs crimes de guerre, reflète l’état de dépravation totale du régime russe. Les propos de Lavrov à la télévision italienne sont un affront à la mémoire des six millions de Juifs assassinés par les Nazis, des survivants de la Shoah, de leurs familles et de la communauté juive toute entière », poursuit la lettre.

La déclaration est signée par les représentants Auchincloss, Bonamici, Cicilline, Deutch, Frankel, Gottheimer, Jacobs, Levin (Californie), Levin (Michigan), Lowenthal, Manning, Nadler, Raskin, Schakowsky, Schiff, Schneider, Schrier, Sherman, Slotkin, Wasserman Schultz, Wild et Yarmuth.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclenché un tollé dimanche en déclarant à un intervieweur italien que « Hitler avait aussi du sang juif » et que « certains des pires antisémites étaient juifs ». Lavrov a tenu ces propos en réponse à une question sur l’affirmation de Moscou selon laquelle la Russie avait envahi l’Ukraine pour « dénazifier » le pays, bien que son président, Zelensky, soit lui-même Juif.

Dirigeants israéliens et juifs ont <a href= »https://fr.timesofisrael.com/lapid-denonce-les-declarations-impardonnables-de-lavrov-sur-hitler/ »>réagi</a> énergiquement à ces propos, le chef du mémorial de la Shoah de Yad Vashem la qualifiant de « diffamation sanglante ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...