Rechercher

USA : Une attaque de transformateurs fait craindre une campagne de l’extrême droite

Selon le ministère de la Sécurité intérieure, des militants de groupes extrémistes "ont développé des plans crédibles et ciblés pour attaquer les infrastructures électriques"

Une équipe de Tacoma Power travaille dans une station électrique endommagée intentionnellement tôt le matin de Noël, à Graham, WA. (Crédit : Ken Lambert/The Seattle Times via AP)
Une équipe de Tacoma Power travaille dans une station électrique endommagée intentionnellement tôt le matin de Noël, à Graham, WA. (Crédit : Ken Lambert/The Seattle Times via AP)

Quatre transformateurs électriques ont été vandalisés dimanche dans l’État de Washington, dans le nord-ouest des États-Unis, faisant craindre une potentielle campagne ciblée de groupes d’extrême droite après des avertissements en ce sens émis plus tôt par les autorités fédérales.

La dégradation de ces infrastructures dans le comté de Pierce, en banlieue sud de Seattle, a privé de courant plus de 14 000 foyers le jour de Noël, a rapporté la police locale.

Une enquête a été ouverte, mais aucun suspect n’avait été appréhendé dimanche, ont détaillé les forces de l’ordre dans un communiqué, assurant ne pas être en mesure de savoir pour le moment s’il s’agissait ou non d’une attaque coordonnée.

Les autorités ont lancé mardi un appel aux résidents et aux entreprises proches des infrastructures endommagées pour qu’ils consultent les images de vidéosurveillance capturées au moment des attaques.

« Si vous disposez de vidéos de surveillance à votre domicile ou dans votre entreprise, merci de les examiner et de nous faire savoir si vous trouvez quelque chose qui pourrait aider nos enquêteurs à identifier le ou les responsables », a indiqué un communiqué du shérif du comté de Pierce.

La police a souligné être au courant d’événements similaires ailleurs dans l’État de Washington, ainsi que dans l’Oregon (nord-ouest), et en Caroline du Nord (sud-est).

La police fédérale avait par ailleurs averti début décembre de menaces contre le réseau électrique de la société Tacoma Public Utilities, propriétaire de deux des infrastructures sabotées, selon un communiqué.

Les militants de groupes extrémistes violents « ont développé des plans crédibles et ciblés pour attaquer les infrastructures électriques depuis au moins 2020 », avait déclaré en janvier dernier le ministère de la Sécurité intérieure dans un rapport, cité par les médias américains.

Début décembre, quelque 45 000 foyers et commerces avaient été plongés dans le noir dans le comté de Moore en Caroline du Nord après une attaque au fusil contre deux transformateurs électriques.

Une attaque survenue un an après l’inculpation dans le même État de cinq hommes, membres présumés de groupes de discussion suprémacistes blancs et néonazis, accusés d’avoir planifié des attaques contre des infrastructures électriques.

Ils cherchaient à provoquer « un chaos général », « dans le but de créer un État centré sur l’ethnicité blanche », selon l’acte d’accusation.

Tandis que dans l’Ohio (nord), trois hommes liés au mouvement néonazi ont plaidé coupable en février d’avoir utilisé des fusils et des explosifs pour endommager plusieurs centrales électriques dans divers endroits.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.