USA : Une menorah cible de tirs au fusil à plomb à l’université de Dartmouth
Rechercher

USA : Une menorah cible de tirs au fusil à plomb à l’université de Dartmouth

Le président de la prestigieuse faculté évoque "un affront" fait "à tous" ; le rabbin promet une menorah plus grande l'an prochain

Le rabbin Moshe Gray allume une ménorah sur le campus de Dartmouth qui avait été prise pour cible par des tirs de plombe, la veille (Autorisation : Gray via JTA)
Le rabbin Moshe Gray allume une ménorah sur le campus de Dartmouth qui avait été prise pour cible par des tirs de plombe, la veille (Autorisation : Gray via JTA)

JTA — Une menorah, installée à l’université de Dartmouth, a été la cible de tirs au fusil à plomb. C’est la dernière attaque en date survenue pendant la fête de Hanoukka aux Etats-Unis.

Le rabbin, Moshe Gray, qui dirige le centre ‘Habad du campus aux côtés de son épouse Shani, a expliqué avoir découvert cet acte de vandalisme mercredi soir alors qu’il se préparait à allumer les lumières électriques de la menorah pour la septième nuit de la fête.

Les impacts laissés par des plombs ont cassé sept des neufs lumières de la menorah.

Il a dit être persuadé que cette attaque avait volontairement et exclusivement visé la menorah, qui avait été installée sur un lieu central du campus, un sapin de Noël situé tout à côté n’ayant pas été endommagé.

« Rien de tel n’était jamais survenu » depuis l’arrivée du couple sur ce campus du New Hampshire, il y a 17 ans, a déclaré le rabbin à la JTA. « Dartmouth est un endroit très tranquille s’agissant de type d’incident. Et c’est très choquant de réaliser que quelqu’un, à dessein, a ouvert le feu sur la menorah ».

Il y a environ 400 Juifs sur 4 000 étudiants à l’université de Dartmouth, selon la branche locale de l’organisation Hillel.

Dans un courrier adressé à la communauté universitaire, le président de Dartmouth, Philip J. Hanlon, a qualifié cet acte de vandalisme « d’affront pour tous ».

« Aux membres juifs de notre communauté, à Dartmouth et au-delà, nous nous tenons à vos côtés dans la colère et dans la tristesse entraînés par cet acte méprisable qui représente bien davantage qu’un simple acte de vandalisme ou qu’une simple farce, parce qu’il cherche à diminuer l’histoire et la culture du peuple juif », a-t-il écrit.

C’est le plus récent d’une série d’incidents antisémites survenus pendant Hanoukka. Lors d’une cérémonie d’allumage de bougie de la communauté ‘Habad, dans le Kentucky, un homme proférant des insultes antisémites a roulé sur la jambe de l’une des personnes présentes. Le site d’un lycée juif de Long Island a été piraté et profané par des néo-nazis et une menorah a été vandalisée en Californie.

Gray a déclaré que la réponse apportée par la communauté de Dartmouth lui avait fait chaud au cœur. Plus de cent personnes se sont manifestées, sur internet ou directement, malgré les fortes chutes de neige, pour la cérémonie d’allumage de la menorah du campus dans la soirée de jeudi (la menorah pouvait être allumée par une flamme, une fonction qu’elle a conservé malgré l’attaque).

Et Gray a réfléchi à faire imprimer des tee-shirts pour les membres de la communauté ‘Habad sur lesquels sera écrit : « Lorsque certains veulent nous plonger dans l’obscurité, nous apportons la lumière ».

« C’est ce que nous faisons dans la communauté ‘Habad », a-t-il commenté. « Nous consacrons notre vie à propager le judaïsme et à propager la bonté ».

Il a ajouté que « l’année prochaine, nous aurons probablement une menorah encore plus grande ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...