Virus: La manifestation à Tel Aviv entraînera-t-elle une hausse des cas ?
Rechercher

Virus: La manifestation à Tel Aviv entraînera-t-elle une hausse des cas ?

Les responsables s'inquiètent ; le ministre de la Santé porte plainte contre un médecin qui avait dit aux manifestants de ne pas amener leurs téléphones pour éviter la quatorzaine

Des milliers d'Israéliens manifestent sur la place Rabin à Tel Aviv, appelant au soutien financier du gouvernement israélien au milieu de la crise des coronavirus, le 11 juillet 2020. (Crédit : Miriam Alster / Flash90)
Des milliers d'Israéliens manifestent sur la place Rabin à Tel Aviv, appelant au soutien financier du gouvernement israélien au milieu de la crise des coronavirus, le 11 juillet 2020. (Crédit : Miriam Alster / Flash90)

Les responsables de la Santé ont averti dimanche qu’un grand mouvement de protestation qui a été organisé à Tel Aviv pour dénoncer la politique économique mise en place par le gouvernement dans un contexte de pandémie de la COVID-19 était susceptible d’entraîner une hausse des nouveaux cas de coronavirus, en raison de l’incapacité des manifestants à obéir aux règles de distanciation sociale.

« Même si je comprends la douleur et les inquiétudes qui ont motivé les manifestants – ce rassemblement a été dangereux et, je le crains, il entraînera dans les prochains jours une augmentation du nombre de personnes infectées », a indiqué le directeur-général du ministère de la Santé Chezy Levy au micro de la radio militaire.

« Il est très clair que la manifestation a consisté en un rassemblement qui ne s’est pas conformé aux règles visant à prévenir les contaminations et la transmission du virus de personne à personne », a déclaré Levy.

Cette manifestation qui a eu lieu samedi soir – elle a été la plus importante au sein de l’Etat juif depuis le début de l’épidémie – s’est déroulée alors que le pays lutte actuellement contre une recrudescence du nombre d’infections au coronavirus. Le gouvernement a réintroduit des limitations strictes applicables aux rassemblements et aux activités économiques.

Dimanche dans la matinée, le vice-ministre de la Santé, Yoav Kisch, a dénoncé cette manifestation qui a réuni environ 10 000 personnes en évoquant « un attentat terroriste sanitaire ».

Kisch, membre du parti du Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a expliqué avoir reconnu « l’ampleur de la crise économique » mais il a ajouté qu’il s’engageait à empêcher de tels rassemblements dans le futur pour tenter d’entraver la propagation du virus.

« On ne cesse de faire tout ce qui est possible pour prévenir des rassemblements et nous payons un prix élevé, aux niveaux social et économique, pour stopper le virus – et là, on voit les images de la place, hier. Un méga attentat-terroriste sanitaire », a-t-il écrit sur Twitter.

Le député Likud Yoav Kisch à la Knesset, le 17 janvier 2018. (Hadas Parush/Flash90)

Pour sa part, le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, a porté plainte dimanche contre une médecin de l’hôpital Soroka de Beer Sheva, qui avait appelé les manifestants désireux de participer au mouvement de protestation de ne pas apporter leurs téléphones cellulaires pour éviter d’être éventuellement placés en quatorzaine.

La professeure Ruthy Shaco-Levy, cheffe de l’Association des pathologistes israéliens qui est également à la tête du département de pathologie de l’hôpital, avait publié un post sur Facebook, avant la manifestation, disant : « Tous ceux qui vont venir ce soir et qui ne veulent pas être placés en quarantaine pour 14 jours demain, pour votre bien, laissez votre téléphone portable chez vous !! »

Les autorités combattent les infections potentielles en assurant un suivi des téléphones cellulaires, ordonnant à leurs propriétaires de se placer en quatorzaine s’ils côtoient un malade atteint par la COVID-19.

Émettant une « clarification » de sa publication suite à la plainte, Shaco-Levy a écrit sur Facebook que « le post que j’ai partagé ici peut avoir été interprété comme un appel à se comporter en violation des ordonnances du ministère de la Santé… Ce n’était pas mon intention et je présente mes excuses s’il a été compris ainsi ».

Elle n’a pourtant pas donné de détails sur ce qu’elle voulait dire concrètement dans son post.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...