Visite de l’envoyé du Qatar à Gaza : Chaussures jetées et drapeaux arrachés
Rechercher

Visite de l’envoyé du Qatar à Gaza : Chaussures jetées et drapeaux arrachés

Les personnels hospitaliers, furieux en raison de salaires non payés, ont tenté d'approcher le diplomate qatari mais ont été écartés par les policiers du Hamas

Khaled Abu Toameh est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

L'envoyé qatari Mohammed Al-Emadi, au centre, quitte une conférence de presse à l'hôpital Dar al-Shifa de Gaza. Les employés de l'hôpital ont tenté de l'approcher alors qu'il partait mais ont été repoussés par les policiers du Hamas, le 19 février 2018 (Crédit : AFP Photo/Mohammed Abed)
L'envoyé qatari Mohammed Al-Emadi, au centre, quitte une conférence de presse à l'hôpital Dar al-Shifa de Gaza. Les employés de l'hôpital ont tenté de l'approcher alors qu'il partait mais ont été repoussés par les policiers du Hamas, le 19 février 2018 (Crédit : AFP Photo/Mohammed Abed)

Les Palestiniens ont manifesté lundi contre l’envoyé du Qatar Mohammed al-Emadi alors qu’il se trouvait en visite dans la bande de Gaza.

Un manifestant a jeté des chaussures sur le véhicule qui transportait al-Emadi tandis que d’autres ont déchiré des drapeaux qataris et endommagé des pancartes qui remerciaient le petit émirat pour l’aide financière apportée à la bande de Gaza.

La majorité des manifestants était composée de techniciens de surface hospitaliers qui sont en grève depuis le début de la semaine dernière pour protester contre le non-paiement de leurs salaires, ont fait savoir des sources de la bande de Gaza.

Ce mouvement de protestation a éclaté après une conférence de presse au cours de laquelle le responsable qatari a expliqué les détails de l’aide d’urgence de 9 millions de dollars qui sera versée pour aider à résoudre la pénurie de carburant et de médicaments dans la bande de Gaza.

Les manifestants ont tenté d’approcher al-Emadi pour lui parler mais ils ont été repoussés par les policiers du Hamas, selon des témoins.

Al-Emadi a été évacué dans son véhicule sous escorte policière du Hamas. Personne n’a été blessé durant les manifestations.

Les protestataires ont indiqué avoir été déçus par l’envoyé du Qatar qui aurait refusé de prendre en compte leur situation critique dans ses déclarations.

Al-Emadi a indiqué aux personnels en grève que l’Autorité palestinienne était la seule partie autorisée à débattre de la question du non-paiement des salaires. Le groupe terroriste du Hamas a pris le contrôle de Gaza en 2007.

Les entreprises palestiniennes qui louent les services des techniciens de surface hospitaliers ont condamné les manifestations contre l’envoyé qatari, les qualifiant « d’irresponsables ».

Elles ont présenté leurs excuses à al-Emadi, affirmant que le mouvement de protestation était « irresponsable et inapproprié ».

Les entreprises ont souligné que les techniciens de surface hospitaliers étaient en colère parce qu’ils n’ont pas reçu de salaires depuis cinq mois.

De plus, des milliers de Palestiniens ont manifesté dans la bande de Gaza lundi, protestant contre la crise économique et humanitaire dans l’enclave côtière contrôlée par le Hamas.

Les protestataires ont accusé le gouvernement de l’Autorité palestinienne d’avoir échoué à lever les sanctions imposées l’année dernière à la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...