Rechercher

« Vivre mieux avec l’Autisme » : Une campagne en faveur des recherches du Technion

Après avoir découvert une piste thérapeutique révolutionnaire, le Professeur Andrew Levy travaille sur le développement de nouveaux traitements contre l’autisme

Le bâtiment de l'école de médecine du Technion à Haïfa, à gauche du centre médical Rambam. (Crédit : CC BY David King, Flickr)
Le bâtiment de l'école de médecine du Technion à Haïfa, à gauche du centre médical Rambam. (Crédit : CC BY David King, Flickr)

Après avoir découvert une piste thérapeutique révolutionnaire pour les enfants autistes qui ont des difficultés de communication, le Professeur Andrew Levy, de la faculté de médecine du Technion, à Haïfa, a lancé une campagne afin de financer les recherches de ses équipes.

Aujourd’hui, près de 40 % des enfants autistes n’apprendront jamais à parler malgré des thérapies orthophoniques intenses.

Jusqu’à présent, aucun traitement efficace n’avait été mis au point pour atténuer les symptômes associés aux troubles du spectre autistique, encore mal compris par les chercheurs.

Le Professeur Levy est ainsi parti de l’observation suivante : de nombreux enfants atteints de TSA, lorsqu’ils ont de la fièvre, interagissent davantage, y compris par la parole. Le laboratoire Levy a étudié comment exploiter cet effet de la fièvre afin de développer de nouveaux traitements. C’est ainsi qu’il a développé une plateforme génétique unique qui permet de concevoir rapidement des traitements de précision en faveur des enfants autistes, explique le Technion.

Des essais – concluants – ont ainsi été conduits en laboratoire sur des souris qui présentent une mutation du gène Iqsec2, identifiée comme la cause d’un défaut de communication chez certains enfants autistes. L’équipe du Professeur Levy entend désormais, dans un horizon proche, conduire un essai clinique chez des enfants.

À terme, les chercheurs de l’étude estiment que ces travaux devraient permettre : d’améliorer de manière significative la qualité de vie des enfants qui présentent cette mutation génétique ; de traiter de la même manière d’autres symptômes de l’autisme ; et de reproduire ce schéma thérapeutique pour traiter les symptômes de maladies neurodégénératives telles qu’Alzheimer.

Auteur de plus de 160 publications, le Professeur Levy travaille au sein du laboratoire de biologie cardiovasculaire de la Faculté de médecine de Ruth and Bruce Rappaport. Il a obtenu un BA Summa Cum Laude de l’université de Yale en biophysique moléculaire et biochimie en 1982, et une bourse MSTP pour sa formation de docteur en médecine (1982-1990) à l’école de médecine Johns Hopkins. Il a effectué son internat à l’hôpital Johns Hopkins (1990-1992) et obtenu une bourse de recherche cardiovasculaire à l’hôpital Brigham and Women’s de la Harvard Medical School (1992-1996). Il a fait son alyah en 1997, intégrant le Technion. Il est professeur titulaire au Technion depuis 2009.

Dans le cadre de sa campagne, chaque don viendra financer les travaux de recherches sur l’autisme menés par lui et ses équipes.
 
Le Technion France permet aux citoyens français qui souhaiteraient y participer de bénéficier des avantages fiscaux. Le don est ainsi déductible de l’Impôt sur le Revenu à hauteur de 66 % de son montant et de l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) à hauteur de 75 % de son montant.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...