Washington, Jérusalem et Ryad annoncent la création d’un fonds d’investissement
Rechercher

Washington, Jérusalem et Ryad annoncent la création d’un fonds d’investissement

Le fonds d'investissement régional, appelé Fonds Abraham, servira à l'infrastructure, l'énergie et la sécurité ; selon Netanyahu, c'est "un investissement dans l'avenir"

De gauche à droite : le secrétaire américain Mnuchin, le Premier ministre Netanyahu et le ministre d'État des EAU pour les Affaires financières Obaid Humaid Al Tayer lors d'une cérémonie au cours de laquelle Israël et les EAU ont signé quatre accords bilatéraux à l'aéroport Ben Gurion de Tel Aviv, le 20 octobre 2020. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
De gauche à droite : le secrétaire américain Mnuchin, le Premier ministre Netanyahu et le ministre d'État des EAU pour les Affaires financières Obaid Humaid Al Tayer lors d'une cérémonie au cours de laquelle Israël et les EAU ont signé quatre accords bilatéraux à l'aéroport Ben Gurion de Tel Aviv, le 20 octobre 2020. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Durant la cérémonie d’accueil de la toute première délégation émiratie en Israël, qui s’est déroulée à Ben Gurion, les États-Unis, Israël et les Émirats arabes unis ont également annoncé la création d’un fonds trilatéral destiné à la coopération et la prospérité régionales afin de « promouvoir la coopération économique régionale et la prospérité au Moyen-Orient ».

Dans la foulée, les États-Unis, Israël et les Émirats arabes unis ont publié un communiqué conjoint qui stipule que le fonds sera doté de plus de 3 milliards de dollars destinés à « des initiatives d’investissement et de développement menées par le secteur privé ». Le communiqué n’explique pas clairement si cela est acté ou s’il s’agit d’un objectif.

« Le fonds permettra à ses membres de lancer des investissements axés sur les personnes, offrant ainsi des opportunités et de l’espoir à la région et à sa jeunesse en leur permettant de construire un avenir qui leur soit utile et qui soit utile à leurs communautés », peut-on lire dans la déclaration.

« Le Fonds Abraham renforcera le commerce régional, permettra la réalisation de projets d’infrastructures stratégiques et augmentera la sécurité énergétique en fournissant un accès fiable à l’électricité. Le fonds vise également à améliorer la productivité agricole et à faciliter l’accès, de façon fiable et efficace, à l’eau propre dans la région », peut-on lire dans la déclaration conjointe. « Les partenaires sont favorables à la participation d’autres pays pour faire avancer ces objectifs ».

Dans le cadre du fonds, qui a été inclus dans les accords d’Abraham, les trois pays ouvriront un bureau de développement en Israël.

La déclaration ne précise pas qui y sera éligible.

« Le fonds d’investissement Abraham permettra de renforcer encore davantage le changement historique que nous sommes en train d’accomplir. C’est un investissement dans l’infrastructure. C’est, en réalité, un investissement dans l’avenir et dans de nombreux projets », a annoncé Netanyahu.

« Le Fonds Abraham s’attaquera aux défis auxquels la région est confrontée et augmentera les opportunités économiques pour tous », a déclaré Adam Boehler, PDG de la Société financière américaine pour le développement international. « Nous sommes enthousiastes à l’idée de faire passer ce partenariat historique à un niveau supérieur pour promouvoir une prospérité partagée ».

Adam Boehler, PDG de la Société financière américaine pour le développement international, annonce la création d Fonds Abraham Fund, à l’aéroport Ben Gurion, le 20 octobre 2020 (Capture d’écran)

Les EAU « sont convaincus que cette initiative peut être une source de force économique et technologique pour la région, tout en améliorant la vie de ceux qui ont le plus besoin de soutien », a déclaré Ahmed Al Sayegh, le ministre émirati.

Au cours de son passage de cinq heures, la délégation des Émirats arabes unis, dirigée par les ministres de l’Économie et des Finances et deux vice-ministres, a signé quatre accords bilatéraux avec Jérusalem, dont un accord d’exemption de visas – une première pour un pays arabe.

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...