Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Wokisme : La Floride rejette des manuels scolaires sur la Shoah

Des ouvrages ont été rejetés en raison d'une référence à des "sujets spéciaux" interdits, et un autre livre a été contraint de modifier la question demandant quelles questions de "justice sociale" peuvent être trouvées dans la Torah

Des étudiants de l'école d'études supérieures du comté de Miami-Dade protestant lors d'une manifestation à Miami, en Floride, le 21 avril 2023. (Crédit : Joe Raedle/Getty Images/AFP/Dossier)
Des étudiants de l'école d'études supérieures du comté de Miami-Dade protestant lors d'une manifestation à Miami, en Floride, le 21 avril 2023. (Crédit : Joe Raedle/Getty Images/AFP/Dossier)

JTA – Le Département de l’Éducation de l’État de Floride a rejeté deux nouveaux manuels scolaires axés sur la Shoah et a forcé au moins un autre manuel à modifier un passage sur la Torah afin d’obtenir l’approbation de l’État.

Les livres ont été rejetés dans le cadre d’un examen plus large du nouveau matériel d’études sociales de la maternelle à la Terminale. Selon les documents fournis par l’État, le Département de l’Éducation n’a approuvé aucun nouveau texte sur la Shoah cette année. Contacté par la Jewish Telegraphic Agency, un porte-parole du service de presse du ministère n’a pas été en mesure de confirmer si d’anciens manuels sur la Shoah déjà utilisés pouvaient encore être enseignés dans l’État.

Sous la direction du gouverneur républicain Ron DeSantis, l’État s’est efforcé de lutter contre ce qu’il appelle « l’endoctrinement à la sauce woke », principalement en ce qui concerne la race et le sexe. Le rejet des manuels est le dernier exemple en date de la manière dont cette volonté touche également les sujets juifs.

L’un des manuels sur la Shoah rejetés cette année s’intitulait « Modern Genocides » et l’autre était un cours d’apprentissage en ligne intitulé « History of the Holocaust » (Histoire de la Shoah). Tous deux étaient destinés aux élèves de l’enseignement secondaire.

Modern Genocides a été rejeté en partie parce qu’il abordait des « sujets spéciaux » interdits par l’État. La liste de ces sujets comprend des termes tels que « justice sociale » et « théorie critique de la race », une expression qui concerne traditionnellement une méthode d’analyse juridique, mais que les républicains ont utilisée de manière péjorative pour faire référence à la discussion sur le racisme systémique aux États-Unis. Le ministère n’a pas précisé quels « sujets spéciaux » interdits le livre incluait.

Les deux ouvrages rejetés ont également reçu de mauvaises notes de la part du comité de révision pédagogique de l’État, qui détermine si un livre répond aux exigences de l’État en matière d’enseignement sur son sujet.

La société eDynamic Learning, qui publie History of the Holocaust, a déclaré à la JTA qu’elle s’était entretenue avec le ministère de l’Éducation de Floride et qu’elle ferait appel du rejet de son contenu par l’État.

« Dans ses conversations avec le ministère de l’Éducation, il est clair que ce dernier voit les avantages de ce programme pour les étudiants, mais il veut s’assurer que toutes les normes de l’État pour le programme ont été prises en compte », a écrit Lisa Rahn, directrice de la stratégie et de la conception chez eDynamic Learning, dans un communiqué. L’éditeur de Modern Genocides n’a pas répondu aux nombreuses demandes de commentaires de la JTA.

Le gouverneur de Floride Ron DeSantis s’adressant aux invités lors de la collecte de fonds annuelle du Parti républicain du comté de Marathon Lincoln Day Dinner à Rothschild, Wisconsin, le 6 mai 2023. (Crédit : Scott Olson/Getty Images/AFP)

Par ailleurs, un autre manuel d’études sociales destiné aux élèves de la sixième à la Terminale a été contraint par le ministère de modifier une référence à la Torah afin de satisfaire aux normes de l’État. Selon les documents de l’État, la version originale du livre comprenait une question à l’intention des élèves : « Quelles sont les questions de justice sociale abordées dans la Bible hébraïque ? ».

Cette version a été remplacée par une version approuvée dans laquelle l’expression « questions de justice sociale » a été remplacée par l’expression « principes clés ». L’État a justifié ce changement par le fait que la formulation initiale utilisait un « langage politiquement chargé lorsqu’elle faisait référence à la Bible hébraïque ».

DeSantis a fait progresser l’enseignement relatif à la Shoah tout en permettant aux parents de retirer des bibliothèques scolaires les ouvrages sur la Shoah qu’ils n’aiment pas. La Floride exige l’enseignement de la Shoah de la maternelle à la Terminale et, en 2020, DeSantis a signé une loi exigeant que les écoles publiques certifient qu’elles enseignent la Shoah. Mais une loi adoptée l’année dernière permet aux parents de contester le matériel pédagogique et les livres dans les bibliothèques des écoles publiques, et des parents de l’État ont déposé des recours qui ont conduit au retrait temporaire ou permanent de la littérature sur la Shoah au motif qu’elle était inappropriée pour les enfants.

Une autre loi, appelée « Stop WOKE Act », interdit aux éducateurs de faire ressentir aux élèves de la culpabilité ou de la honte par rapport à des événements historiques. Le Département de l’Éducation de l’État interdit également l’enseignement de la « théorie critique de la race ».

En outre, les républicains de la Chambre des représentants ont adopté un projet de loi qui interdirait aux établissements d’enseignement supérieur financés par l’État d’enseigner la « théorie critique » – un changement qui, selon les spécialistes, pourrait menacer l’enseignement des études juives. DeSantis n’a pas encore signé ce projet de loi.

« Pour maintenir nos normes exceptionnelles, nous devons nous assurer que nos étudiants et nos enseignants disposent de documents de la plus haute qualité, c’est-à-dire des documents qui se concentrent sur les faits historiques et qui sont exempts d’inexactitudes ou de rhétorique idéologique », a déclaré Manny Diaz Jr, commissaire à l’Éducation de la Floride, dans un communiqué de presse.

Illustration : Une école primaire de Miami, en Floride, le 19 avril 2023. (Crédit : Joe Raedle/Getty Images/AFP)

Le Département de l’Éducation de l’État a annoncé mardi qu’il avait approuvé 66 des 101 nouveaux manuels d’études sociales soumis dans le cadre de sa nouvelle rubrique – certains seulement après que les éditeurs ont accepté d’apporter des modifications importantes au texte. Il a rejeté les 35 autres manuels soumis. La Floride a examiné pour la dernière fois les manuels d’études sociales en 2017 ; les documents de l’État n’indiquent pas le pourcentage de livres acceptés et rejetés cette année-là.

La Floride, en raison de son importante population d’enfants d’âge scolaire, est l’un des plus grands marchés de manuels scolaires du pays, et certains éditeurs de manuels d’études sociales ont, cette année, supprimé à titre préventif certains termes relatifs à la race et à la ségrégation dans leurs livres afin d’entrer sur le marché.

L’État n’a pas expliqué en quoi les livres sur la Shoah ne permettaient pas d’enseigner correctement leurs sujets. Le Bureau des normes et du soutien pédagogique du ministère de l’Éducation, qui supervise l’examen du matériel scolaire, a transmis la demande de commentaires de la JTA à son service de presse, qui n’a pas répondu aux questions dans les délais impartis.

Les éditeurs des deux textes sur la Shoah rejetés n’ont pas non plus répondu aux demandes de commentaires de la JTA.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.