Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

Xi Jinping appelle à la fin des hostilités et à la libération des « détenus civils »

Historiquement, la Chine, dont la présence au Moyen-Orient s'est accrue ces dernières années, a toujours été favorable aux Palestiniens et soutenu une solution à deux États

Le président chinois Xi Jinping levant son verre et proposant un toast lors du banquet de bienvenue pour les dirigeants en visite participant au Forum de la Route de la Soie au Palais de l'Assemblée du peuple, à Pékin, le 26 avril 2019. (Crédit : Nicolas Asfouri/Pool Photo via AP)
Le président chinois Xi Jinping levant son verre et proposant un toast lors du banquet de bienvenue pour les dirigeants en visite participant au Forum de la Route de la Soie au Palais de l'Assemblée du peuple, à Pékin, le 26 avril 2019. (Crédit : Nicolas Asfouri/Pool Photo via AP)

Le président chinois Xi Jinping a appelé mardi à un cessez-le-feu immédiat et à « libérer les détenus civils » dans le conflit entre Israël et le Hamas, lors d’un sommet extraordinaire virtuel des pays émergents, Brics.

« Toutes les parties du conflit doivent immédiatement cesser le feu et les hostilités, mettre fin à toutes les violences et attaques visant les civils, et libérer les détenus civils afin d’éviter de nouvelles pertes en vies humaines et de nouvelles souffrances », a-t-il déclaré, selon des propos rapportés par l’agence d’État Chine Nouvelle.

« Il ne peut y avoir de paix et de sécurité durables au Moyen-Orient sans une solution juste à la question de la Palestine », a-t-il également affirmé dans un message vidéo qui était traduit en anglais par une interprète.

Donc « la Chine appelle à l’organisation au plus vite d’une conférence internationale pour la paix » afin d’aboutir à « un consensus international ».

Cette conférence permettrait de « travailler vers une solution rapide à la question de la Palestine qui soit globale, juste et durable », a-t-il ajouté.

« Depuis l’éclatement du dernier conflit israélo-palestinien, la Chine s’emploie activement à promouvoir des pourparlers de paix et un cessez-le-feu », a souligné le président chinois dans son intervention.

Pékin « a fourni une assistance humanitaire pour aider à soulager la détresse humanitaire à Gaza » et continuera de le faire, a-t-il assuré.

La guerre entre le Hamas et Israël a été déclenchée par l’attaque du groupe terroriste palestinien, le 7 octobre, d’une ampleur et d’une violence inédite dans l’histoire d’Israël. Selon les autorités israéliennes, 1 200 personnes ont été tuées et 240 autres prises en otages ce jour-là, en grande majorité des civils.

En représailles, Israël a juré d’anéantir le Hamas, son armée pilonnant sans relâche la bande de Gaza, qu’il contrôle. Mais l’ampleur des destructions et le bilan humain, difficile à estimer de façon indépendante, suscitent la réprobation d’une partie de la communauté internationale.

Historiquement, la Chine a toujours été favorable aux Palestiniens et soutenu une solution à deux États.

Sa présence au Proche et Moyen-Orient s’est accrue ces dernières années, et Pékin cherche souvent à proposer ses bons offices dans les disputes régionales.

Cette année, la Chine a ainsi parrainé un accord entre l’Arabie saoudite et l’Iran qui, après de longues années de rivalité, ont accepté de rétablir leurs relations diplomatiques et rouvrir leurs ambassades.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.