Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Yaakov Margi : l’adoption pour les couples homosexuels est contre l’intérêt de l’enfant

La procureure générale est elle favorable à une interprétation extensive de la loi sur l'adoption, pour autoriser celle par des couples de même sexe

Le président de la Commission d'éducation, de culture et des sports
Yaakov Margi à la Knesset le 24 février 2016. (Yonatan Sindel/Flash90/File)
Le président de la Commission d'éducation, de culture et des sports Yaakov Margi à la Knesset le 24 février 2016. (Yonatan Sindel/Flash90/File)

Le ministre des Affaires sociales, Yaakov Margi, a réagi jeudi à un recours déposé devant la Cour suprême sur la loi concernant l’adoption d’enfants. Selon le ministre issu du parti ultra-orthodoxe du Shas, l’adoption par des couples de même sexe est contraire à l’intérêt supérieur de l’enfant.

Le recours, déposé par des organisations civiles et de défense des droits LGBTQ et par plusieurs couples de même sexe, revendique une interprétation extensive de la loi actuelle sur l’adoption afin d’y inclure les couples de même sexe, au titre des exceptions à la règle, qui est celle de l’adoption par des couples mariés hétérosexuels.

La loi n’autorise des exceptions que dans les cas où les parents de l’enfant sont décédés et que le parent adoptif est un proche non marié, ou si le partenaire du parent adoptif est le parent biologique de l’enfant ou avait déjà adopté l’enfant. La Cour suprême a admis l’existence d’une faille dans la loi, qui permet au partenaire de même sexe d’un parent biologique d’adopter l’enfant.

En réponse au recours, la procureure générale Gali Baharav-Miara a indiqué de son côté que l’idéal serait de légiférer à la Knesset, même si c’est actuellement politiquement irréaliste.

Elle a ajouté dans sa réponse écrite qu’il existait des interprétations raisonnables de la loi accordant le droit d’adopter à des couples de même sexe.

Margi a souligné que la loi actuelle ne devrait pas être amendée ou réinterprétée dans la mesure où l’adoption par un couple de même sexe est, selon lui, contraire à l’intérêt supérieur de l’enfant.

La procureure générale Gali Baharav-Miara arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet au Bureau du premier ministre à Jérusalem, le 9 juillet 2023. (Crédit : Gil Cohen-Magen/Pool Photo via AP)

Pour le ministre des Affaires sociales, permettre aux enfants d’être adoptés par un couple de même sexe « ne ferait que leur ajouter des problèmes » alors qu’il est du devoir du gouvernement de « protéger au mieux le mode de vie et le cadre familial dans lequel ils sont nés ».

En février, un projet de loi de l’opposition accordant le droit d’adopter aux couples de même sexe a été rejeté. Le président de la Knesset, Amir Ohana, qui est ouvertement gay, avait été le seul membre de la coalition à voter en sa faveur.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.