Israël en guerre - Jour 151

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Yehudit et Shmulik Weiss, 65 ans : grands-parents et kibboutznikim dans l’âme

Shmulik a été assassiné dans leur maison du kibboutz Beeri le 7 octobre, et Yehudit a été emmenée et tuée à Gaza

Yehudit et Shmulik Weiss. (Autorisation)
Yehudit et Shmulik Weiss. (Autorisation)

Yehudit Weiss, 65 ans, et Shmulik Weiss, 65 ans, ont tous deux été tués par des terroristes du Hamas.

Shmulik a été assassiné le 7 octobre alors que le couple se cachait dans la chambre sécurisée de leur maison au kibboutz Beeri pour échapper au terroristes du Hamas. La dépouille de Shmulik a été retrouvée et identifiée une semaine plus tard.

Yehudit a été kidnappée et emmenée à Gaza. Son corps a été retrouvé par l’armée le 16 novembre et rapatrié en Israël. Tsahal a indiqué que Yehudit avait été assassinée par le Hamas à Gaza, et a ajouté que « nous sommes arrivés trop tard », mais n’a pas fourni d’autres détails sur sa mort ni sur la chronologie des faits.

Le couple laisse derrière lui ses cinq enfants, Hagar, Asaf, Omer, Daniel et Ohad, ainsi que cinq petits-enfants et de nombreux frères et sœurs.

Le couple s’est rencontré alors qu’il vivait dans le kibboutz Gilgal, dans la vallée du Jourdain, où il s’est marié et a élu domicile. Ils ont ensuite déménagé au kibboutz Erez, près de la frontière de Gaza, avant de s’installer au kibboutz Beeri il y a plus de 30 ans.

Leur fils, Omer, a déclaré au journal Makor Rishon que leur père rêvait d’être mécanicien automobile et qu’il a réalisé ce rêve à Beeri, où il a travaillé jusqu’à sa mort. Un mémorial sur le site web du kibboutz Beeri le décrit comme « curieux et insatiable avec de nombreux passe-temps », y compris une collection d’instruments de musique, même s’il n’en jouait pas.

Yehudit, qui était retraitée, a travaillé avec des enfants de maternelle et dans la salle à manger du kibboutz. Elle suivait une radiothérapie pour un cancer du sein lors de son enlèvement.

« Même à la retraite, maman avait un agenda bien rempli », explique Omer. « Elle était avant tout une grand-mère à plein temps pour ses cinq petits-enfants, et en plus, sa maison était ouverte à tous les soldats et travailleurs du kibboutz qui vivaient loin, pour leur offrir un endroit où manger les repas de Shabbat et de fêtes. Mes parents adoptaient continuellement des soldats et des travailleurs – les gens me disent tout le temps : ‘Comment as-tu fait pour avoir une telle mère ?' »

Un mémorial sur le site web du kibboutz Beeri décrit le couple comme ayant vécu « un amour véritable ». Le soir, on pouvait les voir s’endormir l’un sur l’autre devant la télévision. Ils aimaient passer du temps ensemble, faire des voyages, assister à des pièces de théâtre, sortir avec des amis. Shmulik aimait lui offrir des bijoux qu’elle adorait ».

Aux premières heures ce samedi, le couple était en contact avec leurs cinq enfants, dont quatre d’entre eux se trouvaient également à Beeri le 7 octobre. Leur dernier message a été envoyé à 10h15, après quoi ils ont cessé de répondre. L’un de leurs enfants est revenu plus tard sur les lieux et pense que leur père a échangé des coups de feu avec un terroriste du Hamas avant qu’il ne soit tué et sa mère enlevée.

Une fois la nouvelle de la mort de Yehudit confirmée, ses enfants se sont adressés aux médias, appelant à garantir la sécurité des autres otages.

« Il est important pour nous de dire que nous nous sommes battus, que nous avons lutté par tous les moyens possibles pour ramener maman, grand-mère Yehudit, à la maison », a déclaré sa belle-fille Zemer. « Pour nous, il est trop tard, mais il est important de continuer à soutenir toutes les familles des otages et de dire au monde qu’il faut les ramener à la maison immédiatement, pour qu’il ne soit pas trop tard pour eux, comme cela a été le cas pour nous ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.