Yom HaShoah: Tibi proteste contre le « raciste » Ben Gvir en quittant la cérémonie
Rechercher

Yom HaShoah: Tibi proteste contre le « raciste » Ben Gvir en quittant la cérémonie

Lors de la cérémonie annuelle, intitulée "Chaque personne a un nom", plusieurs nouveaux députés ont procédé à la récitation de noms, notamment Ben Gvir, Emilie Moatti et Avi Maoz

Le député du Parti du sionisme religieux Itamar Ben Gvir lors d'un événement de Yom HaShoah à la Knesset à Jérusalem, le 8 avril 2021. (Capture d'écran : YouTube)
Le député du Parti du sionisme religieux Itamar Ben Gvir lors d'un événement de Yom HaShoah à la Knesset à Jérusalem, le 8 avril 2021. (Capture d'écran : YouTube)

Le député de la Liste arabe unie Ahmad Tibi a quitté jeudi la traditionnelle cérémonie de la Knesset à l’occasion de Yom HaShoah, au cours de laquelle les noms des victimes sont récités, pour protester contre la participation du nouveau législateur d’extrême droite Itamar Ben Gvir de la faction extrémiste Otzma Yehudit du Parti sioniste religieux.

Lors de la cérémonie annuelle, intitulée « Chaque personne a un nom », plusieurs nouveaux députés ont procédé à la récitation de noms, notamment Ben Gvir, Emilie Moatti (Parti travailliste) et Avi Maoz (faction ultra-conservatrice Noam du Parti sioniste religieux).

Mais lorsque Ben Gvir est monté sur la tribune pour réciter les noms des Juifs irakiens envoyés à Auschwitz, Tibi est sorti en signe de protestation.

Tibi a expliqué plus tard qu’il « ne légitimera jamais un raciste qui nie mes droits humains et ceux de mon peuple. »

Ben Gvir a rétorqué que Tibi « a blessé la mémoire des survivants et des victimes », ajoutant que le chef de la faction Taal est « un partisan du terrorisme qui ne devrait pas être à la Knesset. »

À un autre moment de la cérémonie, l’un des invités a réprimandé Maoz, le chef de la faction anti-LGBT Noam.

« N’avez-vous pas honte de participer à une telle cérémonie pour ceux qui ont été brûlés pendant la Shoah ? C’est dommage que vous soyez en vie et que vos parents n’aient pas été brûlés là-bas », a déclaré la personne, selon les médias israéliens, qui n’ont pas donné son nom.

On ne connaît pas le nombre exact d’homosexuels et d’homosexuelles morts à cause de la Shoah.

Maoz a par la suite déposé une plainte auprès de la Garde de la Knesset.

A LIRE : De plus en plus d’homophobes à la Knesset

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...