Rechercher

Yom Yeroushalayim : des drapeaux israéliens sur le Mont du Temple

En dépit des tensions et menaces de riposte violente, un an après la guerre, des nationalistes juifs ont afflué sur le lieu saint mais la police a procédé à des interpellations

Des nationalistes religieux juifs brandissent le drapeau israélien sur le mont du Temple, le 29 mai 2022 (Crédit : Capture d’écran)
Des nationalistes religieux juifs brandissent le drapeau israélien sur le mont du Temple, le 29 mai 2022 (Crédit : Capture d’écran)

Dimanche matin, des nationalistes religieux juifs ont arboré des drapeaux israéliens sur le Mont du Temple alors que les tensions étaient vives, quelques heures avant la marche prévue en l’honneur de Yom Yeroushalayim.

Le Hamas a d’ores et déjà signalé que le fait d’agiter des drapeaux israéliens sur le mont du Temple, que les musulmans vénèrent comme la mosquée Al-Aqsa, pourrait entrainer une riposte violente.

« La résistance retirera ces drapeaux avec des roquettes, si les défenseurs d’Al-Aqsa [à Jérusalem] ne le font pas avec leurs pieds », a déclaré Mushir al-Masri, un responsable du Hamas, il y a quelques jours.

La mosquée Al-Aqsa est le troisième site le plus saint de l’Islam et le sanctuaire le plus important pour les Juifs, à l’emplacement-même des temples bibliques. En vertu d’un fragile statu quo, les non-musulmans ont accès au lieu saint mais ne sont pas autorisés à y prier.

Les Palestiniens présents sur le mont ont scandé des slogans à l’adresse des Juifs et certains ont crié « Dans l’esprit et dans le sang, nous nous sacrifierons pour toi, ô Al-Aqsa ».

Peu après, la police a dit avoir expulsé un groupe de Juifs présents sur le mont du Temple pour avoir bafoué les règles en vigueur sur le sanctuaire.

La police a indiqué que des individus – dont le nombre n’a pas été révélé – avaient été interpellés, sans préciser quelle règle ils avaient enfreinte.

La déclaration de la police affirme que de nombreux Palestiniens ont été appréhendés après des heurts avec la police sur le mont du Temple.

La police estime à environ 1 800 le nombre de non-musulmans à s’être rendus sur le mont du Temple ce matin. Le sanctuaire sera à nouveau ouvert aux non-musulmans dans l’après-midi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...