Rechercher

Marche des drapeaux : les groupes terroristes palestiniens lancent un avertissement

Ce défilé nationaliste de droite traversera la Vieille Ville via le quartier musulman ; Hamas et Jihad islamique palestinien mettent en garde contre "l'explosion" et la riposte

Des Israéliens agitent des drapeaux nationaux lors d'une marche pour Yom Yeroushalayim, à Jérusalem, 10 mai 2021. (Crédit: Nati Shohat/Flash90)
Des Israéliens agitent des drapeaux nationaux lors d'une marche pour Yom Yeroushalayim, à Jérusalem, 10 mai 2021. (Crédit: Nati Shohat/Flash90)

Les groupes terroristes palestiniens ont mis en garde, samedi, contre « une explosion » avant la Marche des drapeaux controversée qui a lieu dimanche. Les Israéliens de droite ont obtenu le feu vert pour défiler dans la Vieille Ville de la capitale, empruntant l’itinéraire traditionnel de l’événement qui relie la place Safra au mur Occidental via le quartier musulman.

Le Hamas avait lancé un barrage de roquettes sur la ville au cours de la marche de l’année dernière, ce qui avait marqué le déclenchement d’une guerre d’onze jours entre les terroristes de la bande et Israël.

L’ancien chef du Hamas, Khaled Mashaal, a fait savoir dans un discours relayé par un média affilié au groupe terroriste, samedi, que les musulmans du monde entier « doivent descendre dans les rues demain » dans le cadre « d’un jour de colère pour Jérusalem ».

Le porte-parole du Jihad islamique palestinien, Daoud Shehab, a pour sa part juré que le défilé « entraînera une large conflagration à plusieurs niveaux et la résistance est toujours pleinement préparée au conflit s’il s’agit de défendre notre lieu saint ».

Le leader du Hamas, Ismail Haniyeh, a indiqué au début de la semaine que « le peuple palestinien, dirigé par la résistance – en particulier par les Palestiniens de Cisjordanie et de Jérusalem – ne permettront pas à ce défilé juif et talmudique ordurier de rester sans réponse ».

Yom Yeroushalayim, qui fête la conquête par Israël de la Vieille Ville et de Jérusalem-Est, qui se trouvaient jusqu’alors sous le contrôle de la Jordanie, en 1967, est une fête majoritairement célébrée par les juifs du mouvement national-religieux, et notamment par des jeunes qui défilent dans la capitale en dansant et en brandissant des drapeaux israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...