Zarif : Les Etats-Unis ont la responsabilité de protéger l’accord nucléaire
Rechercher

Zarif : Les Etats-Unis ont la responsabilité de protéger l’accord nucléaire

Le parlement iranien doit se prononcer vers la fin septembre sur l'accord conclu à Vienne

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammed Javad Zarif pendant une conférence de presse, le 15 juillet 2015. (Crédit : Atta Kenare/AFP)
Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammed Javad Zarif pendant une conférence de presse, le 15 juillet 2015. (Crédit : Atta Kenare/AFP)

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a estimé dimanche que le gouvernement américain a la responsabilité de protéger l’accord sur le nucléaire contre d’éventuelles violations initiées par le Congrès.

« Nous tenons le gouvernement américain responsable de l’application de l’accord », a déclaré M. Zarif lors d’une conférence de presse à Téhéran avec son homologue brésilien, Mauro Vieira, en visite en Iran.

« Pour nous, toute mesure prise par le Congrès en violation » de l’accord nucléaire « devrait être stoppée par le gouvernement américain », a renchéri M. Zarif.

Le président Barack Obama a réussi la semaine dernière à obtenir une minorité suffisante au Sénat pour que le Congrès ne puisse pas bloquer l’accord conclu par les grandes puissances (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) et l’Iran afin d’éviter que ce pays se dote de l’arme atomique.

Cet accord, conclu le 14 juillet, prévoit une levée des sanctions internationationales imposées à l’Iran depuis 2006.

Mais les républicains ne cessent d’agiter la menace d’une revanche au plan judiciaire. Ils affirment qu’en n’ayant pas transmis aux parlementaires le protocole d’inspection confidentiel négocié entre Téhéran et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), l’administration Obama a violé ses obligations envers le Congrès, ce qui rend selon eux toute suspension de sanctions illégale.

De son côté, le parlement iranien doit se prononcer vers la fin septembre sur l’accord.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...