BERLIN – La police de Berlin a présenté ses excuses aux fans allemands du Club de football d’Ingolstadt pour les avoir obligés à ranger le drapeau israélien qu’ils brandissaient lors d’un match.

Almog Cohen, un Israélien qui joue pour Ingolstadt, a tweeté en hébreu, après l’incident survenu pendant le match de dimanche contre Union Berlin, qu’un maréchal du stade aurait dit aux fans qu’ « aucun drapeau juif » n’était autorisé.

« Je m’excuse auprès de tous ceux qui sont qui ont été touchés » par la décision, a déclaré le président de la police de Berlin, Klaus Kandt, dans un communiqué publié par le magazine Spiegel Online.

Le journal Bild Zeitung a déclaré que les policiers étaient préoccupés par les implications politiques du drapeau, étant donné l’importante communauté palestinienne qui vit à Berlin – selon certaines estimations, environ 30 000 personnes, dont une partie a la nationalité allemande.

Pour Kandt, la police devrait plutôt se préoccuper de la protection de la liberté d’opinion.

Un porte-parole de l’équipe a déclaré qu’ils n’interféreraient pas avec les décisions de la police, car ils devraient alors assumer la responsabilité des problèmes qui s’ensuivraient.

Le ministre de l’Intérieur de Berlin, Frank Henkel, actuellement en visite en Israël, a précisé à Bild qu’il était sûr que la police voulait bien faire mais qu’elle avait pris la mauvaise décision.

« Ce n’est pas la première fois que le drapeau israélien a été retiré pour des raisons de sécurité supposées », dénonce Sacha Stawski, le fondateur de l’institut de veille pro-israélien des médias de l’Allemagne Honestly Concerned, au JTA.

En janvier 2009, la police a fait retirer des drapeaux israéliens d’une fenêtre d’un appartement donnant sur une grande manifestation anti-israélienne à Duisburg. Le chef de la police s’est ensuite excusé, expliquant que les policiers voulaient empêcher les manifestants anti-Israël de tout saccager en voyant les drapeaux israéliens.

« Dans mon esprit, personne ne devrait jamais avoir l’idée de retirer un drapeau israélien afin de ne pas inciter à la violence un certain groupe de la population », a déclaré Stawski.