Des Palestiniens ont attaqué dans la nuit de lundi à mardi à coups de cocktails Molotov et de pierres l’un des bâtiments nouvellement occupés par des colons juifs dans le quartier palestinien de Silwan à Jérusalem-Est annexée, a indiqué la police.

Mais elle illustre les tensions provoquées par ce que les Palestiniens dénoncent comme les entreprises de judaïsation de Jérusalem-est.

Les derniers incidents en date ont visé l’un des bâtiments dans lesquels des résidents juifs avaient pris possession de dix nouveaux logements la nuit précédente.

Le 30 septembre, dans le même quartier, les résidents juifs s’étaient déjà emparés de 25 appartements. Leur arrivée avait provoqué des heurts et une salve de critiques de la part des Palestiniens et d’une partie de la communauté internationale.

La communauté internationale ne reconnaît pas l’annexion de Jérusalem-Est, où les Palestiniens veulent établir la capitale de l’Etat auquel ils aspirent. Israël considère de son côté Jérusalem comme sa capitale « unifiée et indivisible ».

Le sujet est d’autant plus délicat que Silwan, quartier populaire ultra-majoritairement palestinien, se trouve tout près de la Vieille Ville et du mont du Temple, sacré à la fois pour les juifs et les musulmans.