Imam de la mosquée d’Escaudain, Hassan Iquioussen qui fut surnommé « le prêcheur des cités » prêche pour la jeunesse musulmane française depuis une vingtaine d’années.

Sa présence annoncée lors d’une conférence à Mulhouse le 26 novembre, organisée par l’association Amal et en présence de Marwan Muhammad, a fait réagir la Licra, qui « demande au gouvernement d’agir face à ses initiatives ».

Membre des Frères musulmans, rapporte l’institut de recherche des médias du Moyen orient Memri, Hassan Iquioussen « prodigue ses enseignements dans de nombreuses institutions et associations, et notamment dans le cadre de l’UOIF (Union des organisations islamiques de France), dont il est l’une des grandes figures spirituelles ».

Il est accusé par l’association anti-raciste d’avoir qualifié les juifs pêle-mêle « d’avares et d’usuriers », ‘être « le top de la trahison et de la félonie », de comploter contre l’islam et les musulmans », de considérer les non-juifs comme des esclaves et même d’être à l’origine du schisme qui scinda en son temps l’islam entre chiites et sunnites.

Dans une vidéo publiée sur Dailymotion en 2012, Iquioussen prône le djihad armé, « le plus haut des 13 niveaux de djihad ».

Prosélyte, complotiste, pro-Hamas et considérant les attentats du World Trade Center comme « l’arnaque du siècle », l’imam avait en 2004 présenté ses excuses pour des propos antisémites, et expliqué qu’ils étaient dus à la fatigue…