L’armée israélienne a déjoué une tentative d’infiltration à grande échelle le long de la frontière de Gaza, au cours de laquelle 13 Palestiniens armés ont émergé d’un tunnel sur le côté israélien de la frontière jeudi à l’aube, selon un porte-parole de l’armée.

Selon le porte-parole, l’incident entre dans le cadre d’une série d’autres tentatives contrées au cours des 10 derniers jours de guerre, dont deux par la mer près du kibboutz Zikim, une par un tunnel près de Kerem Shalom, et une attaque de drone plus tôt cette semaine.

L’intervention de l’armée « est évidemment un énorme succès », a déclaré le lieutenant-colonel Peter Lerner.

Les hommes armés, dit-il, ont émergé du tunnel tôt jeudi quelque 250 mètres à l’intérieur d’Israël. Couchés à plat sur le sol, dans un espace ouvert à deux kilomètres du kibboutz de Sufa dans la région d’Eshkol, les 13 hommes armés ont été repérés par ce que Lerner appelle « différents capteurs ».

Réalisant qu’ils avaient été découverts, ils ont tenté retourner sous terre, mais ont été frappés par l’aviation israélienne. Lerner affirme que certains ont été touchés, mais il ne peut dire combien.

Le tunnel fait partie d’un réseau de canaux souterrains, laborieusement creusés, qui servent de voies offensives en Israël. En juin 2006, deux soldats israéliens ont été tués dans une embuscade dans un tunnel dans la même région, et un troisième, Gilad Shalit, a été capturé et ramené à Gaza. Son échange, cinq ans et demi plus tard, contre 1 027 prisonniers palestiniens, est considéré comme l’une des plus belles réussites du Hamas.

Depuis, plusieurs tunnels complexes ont été découverts, y compris, plus récemment, un tunnel découvert et bombardé à la veille de l’opération de Bordure protectrice.

À 10h jeudi matin, une trêve humanitaire de cinq heures devait entrer en vigueur.