Le ministre de l’Intérieur français Bernard Cazeneuve, dans une interview, a déclaré qu’il aimait la communauté juive française.

La déclaration de Cazeneuve, plutôt inhabituelle pour un homme politique français, a été faite mercredi lors d’un discours donné lors d’un gala à Paris organisé par radio J.

« Je me sens plus proche de vous que vous ne pouvez l’imaginer, proche de vous. Dans mon cœur, par des liens d’affection et d’amitié, donc par le sentiment, mais aussi – et c’est presque plus important pour moi – à travers l’esprit, » a dit Cazeneuve lors de son discours lors du gala, qui a eu lieu à l’Hôtel Marriott Paris Champs-Elysées. «A travers une grande admiration. »

Cazeneuve, un homme politique socialiste qui n’est pas juif, a cité le philosophe juif français Vladimir Jankélévitch, en déclarant : « Il largement façonné ma façon de penser sur les grandes questions philosophiques. »

En 2011, le Premier ministre français Manuel Valls évoquant son mariage avec la violoniste juive Anne Gravoin, avait déclaré être connecté « d’une manière éternelle » avec Israël et le peuple juif. Il avait également expliqué que « l’antisionisme est une invitation à l’antisémitisme. »

Au gala de mercredi, Cazeneuve a partagé ses souvenirs de conférences sur le judaïsme auxquelles il a assisté à la synagogue de la rue Copernic à Paris, une synagogue où, en 1980, quatre personnes sont mortes dans une attaque terroriste.

L’indignation face aux attaques antisémites est « une autre question qui me relie à vous, » a affirmé Cazeneuve, se référant à l’augmentation constante des actes de haine antisémite en France depuis 2002, simultanément avec les tensions au Moyen-Orient.

« Chaque fois que vous sentez la violence exercée contre vous, quand vous avez peur pour vos enfants, quand vous êtes inquiet au sujet de cette montée de la violence, rappelez-vous que la République vous protège et qu’il y a un ministre de l’Intérieur qui vous aime et qui est votre ami, » a expliqué Cazeneuve.

Bernard Cazeneuve, 51 ans, a remplacé Manuel Valls en avril après que Valls ait été nommé Premier ministre.

Lundi, la Conférence des rabbins européens [CER] a annoncé qu’elle attribuerait cette année à Manuel Valls le Prix Lord Jakobovits du judaïsme européen [du nom de l’ancien Grand rabbin du Royaume-Uni] pour sa « détermination exemplaire dans la lutte contre l’antisémitisme. »