En 2015, une augmentation du nombre de blessés dans des attaques terroristes en Israël a augmenté de 284 % par rapport à 2014, même si le nombre d’attaques réelles a légèrement baissé, selon les chiffres publiés mardi par le Shin Bet.

Un total de 239 personnes ont été blessées dans des attaques terroristes en 2015, comparé à 63 l’année devant, a annoncé l’agence.

La majorité des blessés de 2015, 174 d’entre eux, a eu lieu au cours des trois derniers mois de l’année, dans le cadre de la vague de violence qui continue à secouer le pays.

Vingt-huit personnes ont été tuées dans des attaques terroristes en 2015, contre 20 en 2014. Quatre personnes de plus ont été tuées dans des attaques depuis le début de l’année 2016.

La majorité des victimes de l’année dernière a été faite par des attaques dans le sud de la Cisjordanie (12) et à Jérusalem (10). Deux personnes ont été tuées à Beer Sheva, deux à Tel Aviv, et deux dans le nord de la Cisjordanie.

Au total, 1 719 attaques terroristes ont eu lieu en 2015, une baisse par rapport aux 1 793 de 2014.

Les ambulances de Magen David Adom et des policiers près de la scène d'une attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem, le mercredi 7 ctobre 2015 (Crédit  : Magen David Adom)

Les ambulances de Magen David Adom et des policiers près de la scène d’une attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem, le mercredi 7 ctobre 2015 (Crédit : Magen David Adom)

En 2015, le Shin Bet, aux côtés de l’armée et de la police, a arrêté 3 100 Palestiniens, dont un tiers de membres du Hamas. Israël a inculpé 1 933 Palestiniens pour diverses accusations.

Les forces de sécurité ont saisi 143 fusils, 34 pistolets, des douzaines de bombes artisanales, des dizaines de kilogrammes de matériels explosifs, et ont fermé trois laboratoires de fabrication de bombes, selon le Shin Bet.

De plus, 41 citoyens israéliens ont été arrêtés en 2015 pour soutien à l’Etat islamique.

Il n’y a pas eu de changements dans le nombre d’attaques terroristes juives entre 2014 et 2015 – 16 chaque année. Cependant, « il y a eu une augmentation de la sévérité de ces attaques, et dans le nombre de blessés en conséquence du terrorisme juif », a établi le Shin Bet, notant particulièrement l’attaque à la bombe incendiaire de Duma, qui a tué un bébé palestinien et ses parents.

Trois attaques terroristes ont été menées par des Arabes israéliens en 2015.