Les Etats-Unis ont livré dix hélicoptères Apache à l’Egypte au cours des dernières semaines pour aider Le Caire à sécuriser le Sinaï, a-t-on appris auprès d’un responsable américain.

Les appareils, des hélicoptères d’attaque, « sont arrivés là-bas (en Egypte) il y a quelques semaines », a précisé dimanche cette source, qui s’exprimait sous le couvert de l’anonymat.

Cet été, le secrétaire d’Etat John Kerry avait à plusieurs reprises exprimé le souhait de hâter la livraison des hélicoptères pour aider l’Egypte à lutter contre les groupes islamistes armés actifs dans le Sinaï.

Le nord de cette péninsule désertique, frontalière avec Israël et la bande de Gaza, est le théâtre d’attentats meurtriers quasi-quotidiens visant la police et l’armée, qui réplique par une vaste offensive.

Les Etats-Unis allouent chaque année à leur grand allié arabe 1,5 milliard de dollars, dont environ 1,3 milliard en assistance militaire.

Une partie de celle-ci avait été gelée en octobre 2013 et conditionnée à des réformes démocratiques après la destitution en juillet 2013 du président islamiste Mohamed Morsi, suivie d’une terrible répression contre ses partisans.

Le tombeur de M. Morsi, l’ex-chef de l’armée Abdel Fattah al-Sissi, a été élu président fin mai.

Jeudi, Barack Obama a fait part à M. Sissi de sa « préoccupation » concernant les procès de masse en Egypte, tout en réaffirmant l’importance de la coopération entre les deux pays dans la lutte contre les extrémistes.