La tombe d’une fille du fondateur du mouvement breslev, Rabbi Nahman, a été incendiée et couverte d’une croix gammée.

Le tombe qui date de 1831, située dans la ville de Kremenchuk – dans le centre de l’Ukraine – a été incendiée peu après l’achèvement le mois dernier de sa rénovation par l’association Oholei Tsadikim, qui travaille à la restauration des sites funéraires juifs dans toute la région. Cela a été découvert le 16 février, a écrit l’association dans un communiqué.

« Les dégâts sont très importants, » a declaré dimanche le rabbin Shimon Buskila du Centre mondial Breslev à JTA. «Ils ont détruit la structure qui a été récemment érigée. »

Les photos du site fournies par Oholei Tzadikim montrent l’intérieur carbonisé de la petite structure construite autour de la pierre tombale. Une croix gammée a été dessinée à l’encre noire à l’extérieur de la structure avec un visage et les mots « Office Man Serega » en caractères latins.

Selon Oholei Tzadikim, la zone devait dabriter des constructions mais l’association a évoqué sa sainteté pour s’opposer au projet.

Le rabbin Israël Meir Gabai, directeur général de l’association, a déclaré dans le communiqué que la police avait été informée de l’incident et qu’elle travaillait pour empêcher que cela se reproduise. Il a ajouté que son organisation réparera les dommages.

Les enseignements de Rabbi Nachman ont inspiré des centaines de milliers d’adeptes dans le monde entier. Sa tombe dans la ville de Ouman en Ukraine est parmi les lieux de sépulture les plus visités du monde hassidique.