Avec sa main bandée qui serre un drapeau israélien, un homme blessé lors d’une attaque au couteau Cisjordanie plus tôt dans la semaine a rejoint des dizaines d’autres joggeurs vendredi matin pour un jogging qui s’est déroulé à l’endroit où l’attaque a eu lieu.

Tomer Ditur, 28 ans, a rejoint les coureurs le long de la piste du Patriarch’s Way près de l’implantation de Neve Daniel au Gush Etzion, à l’endroit exact où il a été attaqué pendant son jogging mardi.

« Je ne pensais pas être ici du tout, et certainement pas avec tant d’autres [du Gush Etzion] – de bonnes personnes qui représentent tout ce en quoi nous croyons – en dépit et à cause de ce qui est arrivé », s’est extasié Ditur, à bout de souffle, devant les médias après sa course, aux côtés du chef du conseil régional Davidi Perl.

« Cela signifie tellement », a-t-il ajouté.

Ditur, de l’implantation de Rosh Tzurim, a été blessé de manière modérée dans l’attaque au couteau mardi après-midi. L’attaque a été filmée. Le terroriste s’est échappé en direction d’un village palestinien voisin et Ditur s’est dirigé vers l’entrée de Neve Daniel, où il a été soigné avant d’être emmené à l’hôpital.

La course de vendredi a été intitulée : « Continuer à courir au Gush Etzion » et a été organisée par les Israéliens de la région contre une vague d’attentat menée dans le pays depuis le mois d’octobre dernier.

« Nous continuons à vivre nos vies avec Tomer », a déclaré Perl. « Et bien sûr, avec les joggings des hommes, des femmes et des enfants de la communauté à travers les paysages impressionnants du Patriach’s way. Ceci est la façon dont nous vivons nos vies normales dans le bloc et ceci est notre victoire ».

Tomer Ditur, en orange, qui fait son jogging, le 12 février 2016 (Crédit : Capture d'écran Deuxième chaîne)

Tomer Ditur, en orange, qui fait son jogging, le 12 février 2016 (Crédit : Capture d’écran Deuxième chaîne)

La piste de jogging populaire traverse les montagnes entre les implantations d’Alon Shvut et Neve Daniel, au sud de Jérusalem.

La police continue de rechercher l’attaquant et ont fermé le village palestinien voisin de Nahalin, où le terroriste se serait réfugié.

[mappress mapid= »4530″]