LOS ANGELES – Le réalisateur Steven Spielberg inaugurera prochainement un centre de recherche avancée sur le génocide à l’université de Californie du Sud.

La création de ce nouveau centre a été annoncée vendredi lors d’une conférence de presse.

La mission principale du centre sera l’étude des conditions préalables aux génocides et des moyens d’intervenir à temps pour empêcher les violences de masse et les massacres.

Spielberg a fondé l’USC Shoah Foundation il y a 20 ans, après la sortie de son film, primé aux Oscars, La Liste de Schindler.

« La USC Shoah Foundation a fait d’énormes progrès au cours de ses 20 dernières années, mais son travail est loin d’être terminé », a annoncé Spielberg, mentionnant les 52 000 témoignages que la fondation avait recueillis et les programmes éducatifs qu’elle avait lancés.

« S’ouvre aujourd’hui un nouveau chapitre important, celui qui établira notre institution comme l’un des principaux centres universitaires d’excellence pour l’étude de l’Holocauste et des génocides , » a-t-il ajouté. « Il y a le potentiel pour mener des recherches de pointe. »

Les témoignages de la Shoah Foundation portent principalement sur l’Holocauste, mais comprennent également des témoignages sur le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994 et sur le massacre de Nankin en 1937.

Des documents sur les génocides arménien et cambodgien seront ajoutés aux archives cette année.

Le professeur d’histoire de la fondation Wolf Gruner sera le directeur du nouveau centre. Sa première grande conférence, « Médias, mémoire et technologie : Explorer les trajectoires de La Liste de Schindler » aura lieu en novembre.