Un rabbin a affirmé qu’Israël devrait s’efforcer de « nettoyer » les territoires sous son contrôle de tous les habitants arabes, ajoutant que les Arabes étaient des fauteurs de guerre incapables de saisir le concept de démocratie.

S’exprimant lors d’un événement à Givat Oz V’Gaon – un avant-poste récemment créé dans le Goush Etzion en l’honneur de Naftali Fraenkel, Eyal Yifrach, et Gil-ad Shaar, qui avaient été enlevés et assassinés le 12 juin – Dov Lior a affirmé mardi qu’Israël ne serait jamais en mesure de trouver un accord de paix avec les Palestiniens, car la population palestinienne est seulement intéressée à faire la guerre contre l’Etat juif, a signalé le site israélien Kipa, affilié à la mouvance sioniste-religieuse.

« Il n’y a pas de paix et il n’y aura jamais la paix, non pas parce que nous ne voulons pas [la paix], mais parce qu’il n’y a personne avec qui faire la paix, » a déclaré Dov Lior, qui est aussi le grand rabbin de la ville de Kiryat Arba, située à côté de Hébron.

« C’est dans leur caractère ; ils sont pour la guerre, et les traits d’une nation, on ne les change pas ».

Lior n’est pas étranger à ce genre de controverse. Il a été brièvement arrêté en 2011 après avoir refusé de se soumettre à un interrogatoire de police en ce qui concerne son adhésion au livre Torat Hamelech, un recueil de lois religieuses juives sur les relations entre Juifs et non-Juifs contenant des invectives racistes et autres incitations à la violence. Le livre expose également les conditions dans lesquelles les Juifs peuvent tuer des non-Juifs.

Lors de sa visite à l’avant-poste mardi, Dov Lior a affirmé que les pays arabes du Moyen-Orient ne sont pas adaptés à un système de gouvernement démocratique, selon Kipa.

« Ils savent diriger un gouvernement démocratique, tout comme je sais comment faire face à des chameaux, » a-t-il lancé d’un ton sarcastique.

Le rabbin de Kiryat Arba a ajouté que le gouvernement israélien devrait encourager les Palestiniens à émigrer de la région.

« Nous devons nous efforcer de nettoyer l’ensemble du pays, » a déclaré Lior, se référant aux Palestiniens.

« Nous devons leur offrir le droit de retourner dans leurs pays de la péninsule arabique, et nous donner le droit de revenir dans notre pays, » a-t-il déclaré.

Le rabbin qui s’exprime souvent de manière directe, a également été dans le passé sous le feu des critiques pour un certain nombre de déclarations autant controversées.

En juin, une semaine seulement après que les trois adolescents aient été enlevés dans le Gush Etzion, Lior avait suggéré que les infractions aux traditions religieuses pouvaient être la raison pour laquelle Dieu affligeait Israël avec des enlèvements.

En octobre de l’année dernière, il avait déclaré que « les terroristes arabes et leurs partisans … pouvaient aller en Arabie saoudite ».

En 2011, Lior avait fait des commentaires similaires, qualifiant les Arabes de « chameliers » et de « loups » qui « haïssent la paix », ajoutant qu’ils devraient bénéficier de la « loi du retour » dans des pays comme l’Arabie saoudite.

Lior est affilié à Tekumah, une faction de la droite dure, qui a fusionné avec le parti Habayit Hayehudi de Naftali Bennett avant les élections de 2013.