Une vidéo des commandos marins israéliens prenant le contrôle du navire suédois qui a tenté de briser le blocus de Gaza a été diffusée mardi soir à la télévision israélienne.

La vidéo montre des soldats négociant avec un député de la Knesset et réprimandant un ex-président tunisien à bord du bateau avant d’utiliser un pistolet Taser contre un autre activiste.

La Deuxième chaîne israélienne a diffusé une vidéo partielle de l’interception par Israël du Marianne de Göteborg tôt lundi matin alors qu’il approchait de la bande de Gaza dans une tentative de briser le blocus naval.

La vidéo, filmée par Ohad Chemo (de la chaîne), a été partiellement autorisée à la publication par la censure militaire et a été diffusé mardi. Le reste de la vidéo devrait être diffusé mercredi soir.

Dans la vidéo, on voit le député israélien Basel Ghattas (Liste arabe unie), l’un des 18 activiste à bord, parler aux commandos marins au milieu de la nuit, en leur disant que seul un soldat désarmé devrait monter à bord du navire pour les négociations.

« Vous demandez qu’un seul d’entre nous monte à bord, sans arme ? » demande un soldat. Ghattas confirme.

La vidéo permet alors d’entendre un soldat israélien (hors caméra) dire en anglais : « Si vous voulez qu’aucun mal ne vous soit fait, arrêtez le bateau et laissez-nous monter calmement car telle est notre intention. »

Un membre du commando s’adresse ensuite à l’ex-président tunisien, Moncef Marzouki, un autre activiste présent à bord. « Je suis surpris que vous vous dirigiez vers Gaza pour soutenir un régime qui a la même idéologie que ceux qui ont commis cet [attentat] sur votre côte », a-t-il lancé en faisant référence au massacre brutal commis à Sousse vendredi dernier.

« Pourquoi cette connerie? Nous ne soutenons aucun régime », répond un activiste.

Les soldats israéliens sont vus plus tard en train de parler à Ghattas, lui demandant de coopérer et de quitter le bateau pacifiquement.

« Vous êtes un membre de la Knesset, je vous respecte en tant que parlementaire », lui dit un commando en hébreu.

« Vous attaquez un navire dans les eaux internationales », répond Ghattas.

L’armée israélienne a rapporté lundi que l’interception a eu lieu sans incident et que personne n’a été blessé.

Le navire a accosté à Ashdod lundi soir et mardi, l’ex-président tunisien Marzouki, la membre espagnole du parlement européen Ana Miranda et l’activiste Dror Feiler, né en Israël mais domicilié à l’étranger, ont été expulsés d’Israël.