Rechercher

17 Palestiniens arrêtés et armes saisies lors de raids de Tsahal en Cisjordanie

L'armée a été visée par tirs "massifs" à Jénine lors de l'arrestation de 3 terroristes présumés ; des armes à feu ont été confisquées dans un village de la vallée du Jourdain

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats de Tsahal en opération en Cisjordanie le 27 juin 2022. (Crédit : Tsahal)
Des soldats de Tsahal en opération en Cisjordanie le 27 juin 2022. (Crédit : Tsahal)

Les troupes israéliennes ont mené de nombreuses opérations en Cisjordanie à l’aube de lundi matin, arrêtant 17 Palestiniens recherchés et saisissant plusieurs armes à feu, a déclaré l’armée israélienne.

Dans le camp de réfugiés de Jalazone, au nord de Ramallah, l’armée a appréhendé quatre Palestiniens soupçonnés d’être impliqués dans des activités terroristes et des armes ont été confisquées sur place, a déclaré Tsahal.

Au même moment, les forces spéciales de Tsahal de la brigade Golani et des commandos de police ont opéré dans la ville de Jénine, au nord de la Cisjordanie, pour arrêter trois Palestiniens recherchés par les forces de l’ordre. Tsahal a déclaré que les troupes ont essuyé des « tirs massifs » en provenance d’un véhicule pendant l’opération, mais qu’il n’y a pas eu de blessés.

L’armée a, en outre, déclaré que trois autres individus soupçonnés de terrorisme avaient été arrêtés dans le camp de réfugiés de Dheisha, près de Bethléem, ainsi qu’un homme d’an-Nassariya, dans la vallée du Jourdain, parmi d’autres suspects en Cisjordanie.

Un fusil de chasse et une mitraillette « Carlo » artisanale ont été saisis sur le suspect à an-Nassariya.

Les forces de sécurité israéliennes ont intensifié leurs opérations en Cisjordanie suite à une vague meurtrière d’attentats terroristes qui ont fait 19 morts entre la mi-mars et le début du mois de mai. Les raids se sont concentrés sur la région de Jénine, de plus en plus instable, d’où étaient originaires plusieurs des terroristes.

Un fusil de chasse et une mitraillette « Carlo » de fabrication artisanale saisis sur un suspect palestinien dans le village d’an-Nassariya, dans la vallée du Jourdain, le 27 juin 2022. (Crédit : Tsahal)

Au moins 30 Palestiniens ont été tués au cours de la même période, selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne. Certains ont été abattus par des soldats israéliens alors qu’ils commettaient des attentats terroristes, d’autres ont participé à de violents échanges de tirs avec des soldats, et d’autres encore étaient de simples passants non armés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...