3 Gazaouis neutralisés après s’être infiltrés et avoir lancé un explosif
Rechercher

3 Gazaouis neutralisés après s’être infiltrés et avoir lancé un explosif

L'incident survient au milieu de tensions croissantes le long de la barrière de sécurité, avec le retour de ballons incendiaires

Cette photo prise à Khan Younis dans le sud de la bande de Gaza montre un tank israélien à proximité de la barrière de sécurité avec l'enclave côtière le 1er août 2019, après un échange de tirs avec un terroriste palestinien. (Crédit : Said Khatib/AFP)
Cette photo prise à Khan Younis dans le sud de la bande de Gaza montre un tank israélien à proximité de la barrière de sécurité avec l'enclave côtière le 1er août 2019, après un échange de tirs avec un terroriste palestinien. (Crédit : Said Khatib/AFP)

Trois Palestiniens ont été abattus après avoir franchi la barrière de sécurité le long de la bande de Gaza et lancé un engin explosif sur les troupes israéliennes mardi soir.

Tsahal n’a fourni aucune information sur l’état des assaillants, confirmant seulement qu’ils ont été « touchés ». Des médias en hébreu ont déclaré que les trois avaient été tués. « Je peux confirmer que tous les trois ont été tués », a ensuite indiqué à l’AFP une porte-parole de l’armée israélienne.

Selon l’armée, les trois hommes sont entrés sur le territoire israélien depuis le sud de la bande de Gaza, en se rendant dans une zone boisée voisine située près de la communauté du kibboutz Kissufim.

Pendant ce temps, les suspects étaient sous surveillance constante des troupes israéliennes, a indiqué l’armée.

« Des soldats de Tsahal ont été appelés sur les lieux, ont fermé la zone et ont commencé à rechercher les suspects, qui ont lancé un engin explosif ou une grenade sur les soldats », a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué.

« En réponse, nos soldats ont ouvert le feu sur les terroristes. » Selon la radio publique israélienne, les trois Palestiniens venus de l’enclave, sous contrôle du mouvement terroriste islamiste du Hamas, ont pu avancer de 400 mètres sur le territoire israélien « à la faveur d’un temps orageux » avant que les troupes israéliennes ne les arrêtent.

Il n’y a pas eu de blessé coté soldats israéliens. Le Hamas n’a pas réagi dans l’immédiat.

L’incident nocturne s’est produit au milieu d’une augmentation générale de la violence le long de la barrière de sécurité.

Ces derniers jours, des terroristes palestiniens ont en effet lancé de nombreuses bombes et engins incendiaires sur le territoire israélien depuis l’enclave palestinienne à l’aide de ballons remplis d’hélium, flanqués d’explosifs – des attaques qui n’ont en grande partie pas entraîné de représailles israéliennes.

Plus tôt dans la journée de mardi, un objet suspect ressemblant à une maquette d’avion a été trouvé, attaché à un groupe de ballons dans une zone ouverte de la zone industrielle de Neot Hovav, dans le sud d’Israël.

Selon la Treizième chaîne d’information israélienne, des avertissements ont été envoyés au groupe terroriste palestinien du Hamas, en charge de la bande de Gaza, Israël menaçant de répondre sévèrement à toute tentative de perturbation du rassemblement du 5e Forum de la Shoah, qui réunit près d’une cinquantaine de délégations étrangères.

Le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, actuellement en tournée à l’étranger, ne retournera pas dans la bande de Gaza avant plusieurs mois, avait par ailleurs indiqué mardi un haut responsable du mouvement terroriste islamiste au pouvoir dans l’enclave palestinienne.

Lundi, le service de sécurité intérieure du Shin Bet a annoncé avoir déjoué plus de 560 attaques terroristes en 2019, dont 10 attentats suicides et quatre enlèvements.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...