Rechercher

4 membres de La Fosse aux Lions se rendent à l’AP pour bénéficier d’une protection

Un membre haut-placé du groupe terroriste, blessé lors d'un raid israélien visant leur chef, s'est rendu aux services de sécurité palestiniens pour bénéficier d'une protection

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un homme armé portant un bandeau de La Fosse aux Lions assiste aux funérailles de Tamer al-Kilani, un combattant de haut rang du groupe, qui, selon le groupe, a été tué par un engin explosif planté dans une moto, lors de ses funérailles dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, le 23 octobre 2022. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)
Un homme armé portant un bandeau de La Fosse aux Lions assiste aux funérailles de Tamer al-Kilani, un combattant de haut rang du groupe, qui, selon le groupe, a été tué par un engin explosif planté dans une moto, lors de ses funérailles dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, le 23 octobre 2022. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)

Au moins quatre membres d’un groupe terroriste vaguement organisé basé à Naplouse, connu sous le nom de La Fosse aux Lions, se sont rendus aux services de sécurité de l’Autorité palestinienne (AP) mercredi soir.

Les médias palestiniens locaux ont indiqué que parmi les quatre hommes qui se sont rendus à l’AP se trouvait Mahmoud al-Bana, un membre important du groupe qui a été blessé lors d’un raid israélien contre le groupe terroriste tôt mardi.

Au cours de ce raid, les troupes israéliennes ont tué le chef présumé du groupe et quatre autres hommes armés, et ont détruit un atelier de fabrication d’explosifs. Mercredi, trois autres membres ont été arrêtés par les troupes israéliennes. En début de semaine, un autre membre du groupe a été tué dans une explosion attribuée à Israël.

Ces derniers mois, La Fosse aux Lions a revendiqué des attaques quasi quotidiennes contre des troupes et des civils israéliens dans la région de Naplouse.

En réponse à la reddition d’al-Bana et d’au moins trois autres membres, le groupe terroriste a publié une déclaration disant que c’était « leur choix ».

« Le groupe La Fosse aux Lions n’a demandé à aucun responsable ou organisme de sécurité, aussi respectable soit-il, de lui remettre nos combattants [à eux], et quiconque se rend lui-même, c’est sa décision et son choix », peut-on lire dans la déclaration.

Al-Bana a déclaré dans une publication sur Facebook qu’il s’était rendu à l’AP avec un autre agent afin de protéger sa vie.

Selon les médias israéliens, des négociations ont eu lieu ces derniers jours entre les membres de La Fosse aux Lions et les forces de sécurité de l’AP, selon lesquelles les agents se rendraient et seraient protégés d’Israël.

Par ailleurs, les médias palestiniens ont rapporté que les troupes israéliennes avaient mené de nombreuses opérations en Cisjordanie à l’aube de jeudi matin, arrêtant plusieurs hommes recherchés.

L’armée israélienne n’a pas immédiatement commenté les raids de la nuit.

Tsahal a lancé d’importantes opérations d’arrestations après une série d’attaques terroristes palestiniennes qui ont tué 19 personnes au début de l’année. Une autre Israélienne a été tuée dans une attaque présumée le mois dernier, et quatre autres soldats ont été tués en Cisjordanie lors d’attaques et d’opérations d’arrestation.

Ces derniers mois, des tireurs palestiniens – pour la plupart membres de La Fosse aux Lions – ont pris pour cible à plusieurs reprises des postes militaires, des troupes opérant le long de la barrière de sécurité en Cisjordanie, des implantations israéliennes et des civils sur les routes.

L’offensive antiterroriste lancée au début de l’année a permis de procéder à plus de 2 000 arrestations lors de raids quasi quotidiens dans les villes et villages palestiniens. Elle a également fait plus de 120 morts parmi les Palestiniens, dont beaucoup – mais pas tous – en train de commettre des attentats ou lors d’affrontements avec les forces de sécurité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...