Israël en guerre - Jour 253

Rechercher
En direct

501 soldats tués depuis le 7 octobre, dont 167 à Gaza ; roquettes et drone tirés depuis le Liban

Le kibboutz Nir Oz annonce que l'Israélo-Américaine Judith Weinstein a été tuée le 7 octobre et que son corps se trouve à Gaza * La marche des jeunes en faveur de l'accord sur les otages se rapproche de la Knesset

  • Cette image vidéo fournie par KABC-TV montre Des manifestants arrêtés par des officiers de police de Los Angeles, près de l'aéroport international de Los Angeles, le 27 décembre 2023. (Crédit : KABC-TV via AP)
    Cette image vidéo fournie par KABC-TV montre Des manifestants arrêtés par des officiers de police de Los Angeles, près de l'aéroport international de Los Angeles, le 27 décembre 2023. (Crédit : KABC-TV via AP)
  • De gauche à droite : le sergent Première classe (res.) Asaf Pinhas Tubul, 22 ans, Cpt. (res.) Neriya Zisk, 24 ans, major Dvir David Fima 32 ans. (Crédit : Armée israélienne)
    De gauche à droite : le sergent Première classe (res.) Asaf Pinhas Tubul, 22 ans, Cpt. (res.) Neriya Zisk, 24 ans, major Dvir David Fima 32 ans. (Crédit : Armée israélienne)
  • Des manifestants pro-palestiniens détenus avant d'être arrêtés par des officiers de police de Los Angeles, près de l'aéroport international de Los Angeles, le 27 décembre 2023. (Crédit : KABC-TV via AP)
    Des manifestants pro-palestiniens détenus avant d'être arrêtés par des officiers de police de Los Angeles, près de l'aéroport international de Los Angeles, le 27 décembre 2023. (Crédit : KABC-TV via AP)
  • Illustration : Des personnes vérifiant les décombres d'un bâtiment à Bint Jbeil dans le sud du Liban près de la frontière avec Israël, suite à une attaque israélienne présumée le 27 décembre 2023. (Crédit : AFP)
    Illustration : Des personnes vérifiant les décombres d'un bâtiment à Bint Jbeil dans le sud du Liban près de la frontière avec Israël, suite à une attaque israélienne présumée le 27 décembre 2023. (Crédit : AFP)
  • Des soldats de l’armée israélienne opérant à l'intérieur de la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 28 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
    Des soldats de l’armée israélienne opérant à l'intérieur de la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 28 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
  • Le roi Abdallah II de Jordanie et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi lors d'une réunion au Caire, le 27 décembre 2023. (Credit :  Palais royal jordanien/AFP)
    Le roi Abdallah II de Jordanie et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi lors d'une réunion au Caire, le 27 décembre 2023. (Credit : Palais royal jordanien/AFP)
  • Des véhicules blindés de l’armée israélienne positionnés à l'intérieur de la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 28 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
    Des véhicules blindés de l’armée israélienne positionnés à l'intérieur de la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 28 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
  • Des soldats israéliens opérant dans la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 27 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
    Des soldats israéliens opérant dans la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 27 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Frappes attribuées à Israël près de Damas – médias syriens

Une incendie vraisemblablement causé par des frappes aériennes israéliennes à l'extérieur de Damas, en Syrie, le 17 novembre 2023. (Crédit : Capture d'écran de la vidéo X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Une incendie vraisemblablement causé par des frappes aériennes israéliennes à l'extérieur de Damas, en Syrie, le 17 novembre 2023. (Crédit : Capture d'écran de la vidéo X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Les médias d’État syriens rapportent que des frappes attribuées à Israël ont causé des dégâts dans le sud de la Syrie.

Citant une source militaire, l’agence de presse SANA indique que les défenses aériennes ont abattu « la plupart » des missiles lancés par des avions de chasse israéliens depuis le plateau du Golan, mais qu’il y a eu des « pertes matérielles ».

Le reportage ne précise pas les cibles.

Ces frappes interviennent un jour après la réouverture de l’aéroport international de Damas suite à de multiples frappes israéliennes.

Tlaib traite Netanyahu de « fou génocidaire » et critique les élus américains qui le rencontrent

La représentante démocrate du Michigan, Rashida Tlaib, prenant la parole lors d'une manifestation pro-palestinienne, à Washington, le 20 octobre 2023. (Crédit : Jose Luis Magana/AP)
La représentante démocrate du Michigan, Rashida Tlaib, prenant la parole lors d'une manifestation pro-palestinienne, à Washington, le 20 octobre 2023. (Crédit : Jose Luis Magana/AP)

La législatrice démocrate d’extrême gauche, Rashida Tlaib, qualifie le Premier ministre Benjamin Netanyahu de « fou génocidaire » et critique les législateurs américains qui ont rencontré le Premier ministre israélien.

« Chaque membre du Congrès qui s’assoit avec ce meurtrier soutient un criminel de guerre », écrit Tlaib dans une story Instagram hier. « Nous n’oublierons jamais, jamais. »

« J’en ai tellement marre que notre pays finance et soutienne un génocide et une guerre contre les enfants », écrit Tlaib dans une autre story Instagram. « S’il vous plaît, ne cessez pas de parler de la Palestine. »

Austin et Gallant discutent de la « phase de stabilisation » à venir à Gaza, selon le Pentagone

Le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin, à droite, accueilli par le ministre de la Défense Yoav Gallant, à Tel Aviv, le 13 octobre 2023. (Crédit : Lolita Baldor/AP Photos)
Le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin, à droite, accueilli par le ministre de la Défense Yoav Gallant, à Tel Aviv, le 13 octobre 2023. (Crédit : Lolita Baldor/AP Photos)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant et le secrétaire à la Défense américain Lloyd Austin ont « discuté de la campagne militaire d’Israël à Gaza et des préparatifs pour la phase de stabilisation qui suivra les opérations de combat majeures », lors d’un appel téléphonique plus tôt dans la journée, indique le Pentagone.

Cela semble être la première fois que l’administration Biden utilise le terme « phase de stabilisation », intensifiant progressivement sa rhétorique visant à inciter Israël à mettre fin à la phase actuelle de combats intensifs.

Israël n’a donné que peu d’indications qu’il prévoit de le faire prochainement, Yoav Gallant ayant récemment déclaré que les combats de haute intensité se poursuivraient pendant plusieurs mois encore.

Le compte rendu américain ajoute que Lloyd Austin « a réitéré la détermination des États-Unis à garantir que le Hamas ne puisse plus menacer la sécurité d’Israël et a souligné l’importance de protéger les civils de Gaza et d’accélérer l’aide humanitaire ».

Les deux hommes ont également « discuté des menaces à la sécurité régionale, y compris les activités déstabilisatrices du Hezbollah dans le sud du Liban, les attaques des milices alignées sur l’Iran contre les forces américaines en Irak et en Syrie, et les attaques des Houthis contre le commerce international en mer Rouge », précise le compte rendu.

Netanyahu rencontre des familles d’otages du Hamas

Illustration : Des proches d'otages israéliens et leurs partisans tiennent des photos de ceux qui sont détenus par des terroristes du Hamas à Gaza, alors qu'ils manifestent devant la base militaire de Kirya à Tel Aviv, le 26 décembre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Illustration : Des proches d'otages israéliens et leurs partisans tiennent des photos de ceux qui sont détenus par des terroristes du Hamas à Gaza, alors qu'ils manifestent devant la base militaire de Kirya à Tel Aviv, le 26 décembre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontre des représentants des familles des otages à Gaza à la Kirya, le quartier général militaire de l’armée israélienne, à Tel Aviv.

La réunion dure plus de deux heures, le Premier ministre indiquant aux familles que des pourparlers sont en cours, laissant entendre un développement, tout en refusant de donner plus de détails afin de ne pas compromettre les négociations.

Cependant, au cours de la réunion, un porte-parole du Hamas émet une autre déclaration affirmant que le groupe terroriste ne tiendra pas de pourparlers tant que les combats font rage, exigeant le retrait des troupes israéliennes de Gaza et la fin des combats comme condition préalable à de futures libérations d’otages.

Tsahal a mené des frappes dans le sud du Liban en réponse aux roquettes du Hezbollah

Une frappe aérienne de l'armée israélienne contre un site du Hezbollah le 28 décembre 2023. (Capture d'écran/X)
Une frappe aérienne de l'armée israélienne contre un site du Hezbollah le 28 décembre 2023. (Capture d'écran/X)

L’armée israélienne a annoncé avoir effectué des frappes « étendues » dans les régions d’Ayta ash Shab et Ramyeh, ainsi que dans d’autres zones du sud du Liban, en réaction aux attaques du Hezbollah dans le nord.

Selon l’armée israélienne, les frappes effectuées par des avions de chasse, des chars et de l’artillerie visaient les infrastructures du Hezbollah utilisées pour mener des attaques contre Israël.

Un autre complexe militaire du Hezbollah aurait été frappé par des avions de chasse en réponse à des attaques plus tôt dans la journée, selon l’armée israélienne.

De plus, l’armée israélienne affirme qu’une cellule du Hezbollah préparant une attaque à la roquette antichar, ainsi qu’une autre cellule dans un bâtiment utilisé pour tirer des projectiles sur Israël plus tôt, ont toutes deux été touchées.

Le Hezbollah aurait tiré environ 50 roquettes et missiles, ainsi que deux drones sur Israël aujourd’hui.

https://x.com/manniefabian/status/1740421526782918986

 

Gantz: Israël « se rapproche » du retour des évacués de certaines communautés près de Gaza

Le président du parti HaMahane HaMamlahti, Benny Gantz, rencontre les maires des villes frontalières du sud lors d'une tournée dans la région, le 28 décembre 2023. (Crédit : HaMahane HaMalahti)
Le président du parti HaMahane HaMamlahti, Benny Gantz, rencontre les maires des villes frontalières du sud lors d'une tournée dans la région, le 28 décembre 2023. (Crédit : HaMahane HaMalahti)

Israël « se rapproche du jour où nous pourrons autoriser le retour de certaines communautés » le long de la frontière de Gaza, a déclaré Benny Gantz, ministre du cabinet de guerre, aux représentants de plusieurs conseils régionaux du sud du pays.

Gantz, qui dirige le parti HaMahane HaMamlahti, déclare avoir discuté d’un retour partiel dans les villes évacuées avec les responsables de l’administration Tekuma, qui a été chargée de reconstruire les communautés situées à la frontière de Gaza, et que « nous nous y préparons tous ».

« Je ferai mon possible pour que la question soit débattue au sein du cabinet de guerre dans un avenir proche », promet-il, ajoutant que « lorsque cela sera possible et que le processus de retour sera dirigé par le ministère de la Défense, il sera mené en totale coordination avec les responsables des autorités, afin que chaque localité, chaque communauté et chaque individu reçoive les solutions adaptées à ses besoins avec le soutien massif de l’État ».

Quelque 125 000 personnes des kibboutzim, moshavim, villes et villages proches de Gaza et du Liban ont été évacuées à la suite du déclenchement de la guerre le 7 octobre, lorsque le Hamas a franchi la barrière de sécurité de Gaza et s’est déchaîné dans le sud d’Israël, faisant plus de 1 200 personnes et plus de 240 otages.

Washington annonce des sanctions contre un réseau responsable du financement des Houthis

Le porte-parole militaire des rebelles houthis du Yemen, le général de brigade Yahya Saree, faisant une déclaration sur les récentes attaques contre deux navires commerciaux en mer Rouge lors d'une marche de solidarité avec la population de Gaza, dans la capitale Sanaa, le 15 décembre 2023. (Crédit : Mohammed Huwais/AFP)
Le porte-parole militaire des rebelles houthis du Yemen, le général de brigade Yahya Saree, faisant une déclaration sur les récentes attaques contre deux navires commerciaux en mer Rouge lors d'une marche de solidarité avec la population de Gaza, dans la capitale Sanaa, le 15 décembre 2023. (Crédit : Mohammed Huwais/AFP)

Le département du Trésor américain annonce des sanctions à l’encontre d’une personne et de trois entités qui, selon Washington, sont responsables de la facilitation du flux d’aide financière iranienne aux Houthis au Yémen, qui ciblent Israël et les voies maritimes internationales depuis le 7 octobre.

Parmi les personnes désignées aujourd’hui figurent le directeur de l’Association des changeurs de devises à Sanaa et trois maisons de change au Yémen et en Turquie, indique le département du Trésor.

Les personnes désignées « ont facilité le transfert de millions de dollars aux Houthis sous la direction du financier Said al-Jamal, désigné par les États-Unis et basé en Iran, qui est affilié à la force d’élite du Corps des Gardiens de la Révolution islamique d’Iran (Quds Force) », selon le département du Trésor.

Le cabinet de guerre discutera pour la première fois du « jour d’après »

Pour la première fois depuis le 7 octobre, le cabinet de guerre se réunira jeudi soir pour discuter de son plan concernant l’autorité qu’Israël souhaite voir diriger Gaza après la guerre, selon les médias israéliens.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu aurait repoussé cette discussion, ce qui a irrité l’administration Biden, qui estime que si l’on ne prévoit pas qui gouvernera Gaza après la guerre, Tsahal s’enlisera indéfiniment dans l’enclave.

Netanyahu a donné peu de détails sur ce qu’il souhaitait, se contentant d’affirmer qu’Israël ne permettrait pas à l’Autorité palestinienne de gouverner Gaza et que Tsahal maintiendrait un contrôle de sécurité global sur l’enclave.

La réunion de ce soir intervient quelques jours après le retour de son principal conseiller, le ministre des Affaires stratégiques Ron Dermer, de Washington, où il a discuté de la question avec de hauts responsables de Biden, alors que les États-Unis accentuent leur pression sur Jérusalem pour qu’elle réduise l’intensité des combats et se prépare à la prochaine phase de la guerre.

Judith Weinstein a été assassinée le 7 octobre, son corps est détenu à Gaza – kibboutz

Judih Weinstein et Gadi Haggaï se tenant l'un l'autre pendant qu'ils posent pour une photo. (Crédit : Iris Weinstein Haggaï via AP)
Judih Weinstein et Gadi Haggaï se tenant l'un l'autre pendant qu'ils posent pour une photo. (Crédit : Iris Weinstein Haggaï via AP)

Le kibboutz Nir Oz a annoncé que Judith Weinstein a été assassinée lors de l’attaque terroriste du Hamas du 7 octobre et que son corps est détenu à Gaza.

Cette nouvelle intervient moins d’une semaine après que le kibboutz a annoncé que Gadi Haggai, le mari de Judith, était mort en captivité après avoir été pris en otage par des terroristes du Hamas le 7 octobre. Son corps est également détenu par le Hamas, selon un communiqué de Nir Oz.

Haggai et Weinstein, qui ont tous deux la double nationalité israélo-américaine, et faisaient leur promenade matinale lorsque des coups de feu ont éclaté et que des missiles ont traversé le ciel le 7 octobre.

S’abritant dans un champ, ils ont entendu une voix enregistrée par le système d’alerte de leur kibboutz, dans le sud d’Israël.

« Que disent-ils ? » demande Judith Weinstein en hébreu, alors qu’elle filme la scène.

« Alerte rouge », répond alors son mari, âgé de 72 ans, en faisant référence à l’avertissement de tirs de roquettes imminents.

Mme Weinstein a partagé cette vidéo de 40 secondes sur un groupe WhatsApp ce matin-là, lorsque le Hamas a envahi Nir Oz au cours de son assaut terroriste. C’était le dernier contact du couple avec sa famille.

Judith Weinstein était membre de longue date de Nir Oz, tout comme son mari. Elle était mère de quatre enfants et sept fois grand-mère.

Professeur d’anglais, Judith travaillait avec des enfants ayant des besoins particuliers. Elle utilisait également des techniques de méditation et de pleine conscience pour traiter les enfants souffrant d’anxiété causée par des années de tirs de roquettes qui ont affecté les résidents de la zone frontalière de Gaza.

« C’était une poétesse et une entrepreneuse qui aimait créer et qui était dévouée à la paix et à l’amitié », a déclaré le kibboutz Nir Oz dans un communiqué.

Tsahal riposte à des barrages de roquettes tirées sur le nord d’Israël depuis le Liban

De la fumée s'élevant dans le village de Marwahin au sud du Liban suite à un bombardement israélien au milieu des affrontements en cours contre le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, sur une photo prise depuis une position le long de la frontière dans le nord d'Israël et publiée le 27 décembre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
De la fumée s'élevant dans le village de Marwahin au sud du Liban suite à un bombardement israélien au milieu des affrontements en cours contre le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, sur une photo prise depuis une position le long de la frontière dans le nord d'Israël et publiée le 27 décembre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

L’armée israélienne répond aux tirs de barrage de roquettes sur le nord d’Israël depuis le Liban en frappant les sources de ces tirs.

En ce qui concerne l’alerte d’infiltration de drones dans la région de Galilée, l’armée israélienne déclare qu’il n’y a pas de crainte d’un incident de sécurité.

Tsahal confirme également qu’elle a mené des frappes contre un certain nombre de zones au Liban pendant la nuit et ce matin, sans donner plus de détails.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.