Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

Le kibboutz Nir Oz annonce que Gadi Haggaï a été tué en captivité à Gaza

Le corps du septuagénaire et son épouse Judith Weinstein, âgée de 70 ans, et blessée, sont toujours aux mains des terroristes palestiniens du Hamas

Judih Weinstein et Gadi Haggaï se tenant l'un l'autre pendant qu'ils posent pour une photo. (Crédit : Iris Weinstein Haggaï via AP)
Judih Weinstein et Gadi Haggaï se tenant l'un l'autre pendant qu'ils posent pour une photo. (Crédit : Iris Weinstein Haggaï via AP)

Le kibboutz Nir Oz, l’une des communautés les plus durement touchées lors de l’attaque du Hamas du 7 octobre, au cours de laquelle 1 200 personnes ont été massacrées dans le sud d’Israël, a annoncé vendredi que l’un de ses résidents qui avait été pris en otage à Gaza est décédé pendant sa captivité.

Dans un communiqué, le kibboutz a déclaré que Gadi Haggaï, 73 ans, enlevé le 7 octobre, est décédé, ajoutant que son corps ainsi que son épouse, Judith Weinstein, 70 ans, sont toujours détenus à Gaza. Judith aurait été blessée au cours de l’assaut.

Le kibboutz ne précise pas comment il a été informé de la mort de Gadi, qui était père de quatre enfants et grand-père de sept, mais indique que son corps est toujours aux mains des terroristes de Gaza.

« Gadi était un homme plein d’humour qui savait faire rire ceux qui l’entouraient. Musicien dans l’âme, flûtiste doué, il jouait dans l’orchestre de Tsahal et était impliqué dans la musique toute sa vie », a déclaré le Forum des familles des otages et disparus dans un communiqué, ajoutant que la famille de Gadi avait demandé à ce que sa vie privée soit respectée.

Judih Weinstein assise avec Gad Haggaï, sur une photo non datée. (Crédit : Iris Weinstein Haggaï via AP)

Gadi et Iris étaient tous deux en promenade matinale dans les champs du kibboutz lorsque les attaques du 7 octobre ont commencé.

Selon le Forum des otages et des familles disparues, Judith a eu le temps, avant d’être enlevée, d’informer ses amis par téléphone qu’ils avaient essuyé des tirs et que Gad était gravement blessé.

Ils faisaient leur promenade matinale lorsque des coups de feu ont éclaté et que des missiles ont traversé le ciel. S’abritant dans un champ, ils ont entendu une voix enregistrée par le système d’alerte de leur kibboutz, dans le sud d’Israël.

« Qu’a-t-elle dit ? » a demandé Judith en hébreu, alors qu’elle filmait la scène.

« Alerte rouge », a déclaré son mari, faisant référence à l’avertissement de tirs de roquettes entrants.

Le 7 octobre, lorsque le groupe terroriste palestinien du Hamas a envahi le kibboutz Nir Oz dans le cadre de son assaut terroriste, Gad a partagé la vidéo de 40 secondes lors d’une discussion de groupe. Ce fut leur dernier contact avec leur famille.

Un secouriste a ensuite dit aux enfants du couple que Judith avait demandé une aide médicale, mais qu’ils avaient perdu le contact avec elle.

« Elle a dit qu’ils avaient été touchés par des terroristes à moto et que mon père avait été gravement blessé », a déclaré l’une de leurs filles, Iris Weinstein Haggaï.

« Les secours ont essayé de lui envoyer une ambulance. L’ambulance a été touchée par une roquette », a ajouté Iris.

Gad était chef cuisinier et musicien de jazz à la retraite. Judith, originaire de New York, est une enseignante à la retraite. Tous deux pacifistes qui ont élevé leurs enfants au kibboutz, où tout le monde connaît ses voisins.

Environ 80 des quelque 400 résidents du kibboutz Nir Oz ont été pris en otage par des terroristes le 7 octobre.

128 des 240 otages enlevés par le groupe terroriste palestinien du Hamas le 7 octobre dernier se trouveraient encore à Gaza – dont certains ne sont plus en vie. après que 105 civils ont été libérés des geôles du Hamas au cours d’une trêve d’une semaine à la fin du mois de novembre. Avant cela, quatre otages avaient été libérées et une soldate avait été secourue par l’armée israélienne.

Des personnes passant devant des affiches d’Israéliens retenus en otage par des terroristes du Hamas à Gaza, à Tel Aviv. 21 décembre 2023. (Cr: Miriam Alster/FLASH90)

Tsahal a récupéré les corps de 11 otages jusqu’à présent, dont trois tués par les soldats après avoir été accidentellement identifiés comme une menace.

L’armée israélienne a confirmé la mort de 22 des personnes encore détenues par le Hamas, citant de nouveaux renseignements et découvertes obtenus par les troupes opérant à Gaza.

Le Hamas détient également depuis 2014 les dépouilles des soldats de Tsahal tombés au combat, Oron Shaul et Hadar Goldin, ainsi que deux civils israéliens, Avera Mengistu et Hisham al-Sayed, qui seraient tous deux en vie après être entrés dans la bande de leur propre chef en 2014 et 2015, respectivement.

Emanuel Fabian a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.