A la télévision de l’AP, les enfants incitent à la violence contre les Israéliens
Rechercher

A la télévision de l’AP, les enfants incitent à la violence contre les Israéliens

Encouragés par l’animateur de l’émission pour enfants, de jeunes Palestiniens glorifient les armes, la mort, et promettent de se venger

Des enfants rendant hommage à la violence et aux armes dans un programme pour enfants de la chaîne de télévision de l'Autorité palestinienne, le 20 janvier 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Des enfants rendant hommage à la violence et aux armes dans un programme pour enfants de la chaîne de télévision de l'Autorité palestinienne, le 20 janvier 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)

La chaîne de télévision officielle de l’Autorité palestinienne (AP) a diffusé en janvier un programme destiné aux enfants, dans lequel de petits enfants récitaient des poèmes glorifiant les armes et la mort, et célébrant le meurtre d’Israéliens.

Dans un épisode de « La meilleure maison », diffusé le 20 janvier et rendue publique par l’association israélienne de suivi des médias palestiniens Palestinian Media Watch (PMW), une fillette et un petit garçon ont récité ces mots !

« Nous voulons parler ouvertement, sans hésitation et sans peur
Monde, entends et vois, ma pierre est devenue une AK-47 [un fusil d’assaut]
Vos paroles sont vraies, Yasser Arafat,
Ô montagne, le vent ne te bougera pas. »

Le 6 janvier, un épisode de la même émission présentait un jeune garçon, Muhammad, récitant le poème suivant :

« Aujourd’hui, Ô notre Cisjordanie, notre Gaza, élevez votre voix
Ô notre terre, le temps n’a pas encore passé
Alors que nous les avons expulsés de Gaza et Sdérot
Alors que nous les avons assassinés dans tes rues, Beyrouth
Pour toi, Yasser Arafat, pour toi nous devons mourir
Après la nuit vient la lumière du jour, et la feuille du figuier sera enlevée…
Demain nous prendrons notre vengeance, et leur chef sera transporté dans un cercueil
Nous, le Fatah [plus grand parti de l’Organisation de libération de la Palestine], sommes un orage, et notre sang nourrit la révolution… »

Le petit garçon a été félicité par l’animateur de l’émission.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Avigdor Liberman ont tous deux accusé les incitations à la haine et à la violence de l’AP d’alimenter le terrorisme contre les Israéliens.

En janvier, après une attaque terroriste mortelle à Jérusalem, dans laquelle un chauffeur de camion palestinien a renversé un groupe de soldats israéliens, tuant quatre d’entre eux, Liberman avait pointé du doigt le président de l’AP, Mahmoud Abbas, pour ses incitations à la violence palestinienne, affirmant que les attentats contre les Israéliens étaient la conséquence directe des discours incendiaires ordonnés par Ramallah.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu délivre un message vidéo au président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, l'appelant à réprimer les incitations à la violence, le 15 juillet 2015. (Crédit : capture d'écran YouTube/IsraeliPM)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu délivre un message vidéo au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, l’appelant à réprimer les incitations à la violence, le 15 juillet 2015. (Crédit : capture d’écran YouTube/IsraeliPM)

Pendant une visite du siège de l’armée en Cisjordanie avec Netanyahu, qui a fustigé la direction palestinienne qui n’a pas condamné l’attaque au camion bélier, Liberman avait été encore plus loin, déclarant que « la chose inquiétante est que le terrorisme et les incidents sur le terrain sont la conséquence d’ordre venus d’en haut, des ordres directs d’Abbas aux imams des mosquées pour inciter » à la violence.

La résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies, adoptée en décembre après l’abstention de l’administration Obama sortante, condamne « l’incitation à la violence et les déclarations incendiaires » des deux parties du conflit israélo-arabe.

En juillet 2016, le Quartet pour le Moyen Orient, composé des Nations unies, des Etats-Unis, de l’Union européenne et de la Russie, avait publié un rapport critiquant l’extension des implantations israéliennes, et fustigeant également l’incitation palestinienne à la violence.

En mai, Abbas avait déclaré aux dirigeants arabes réunis au Caire que les médias et les programmes scolaires, contrôlés par l’AP, incitaient effectivement à la violence contre Israël, mais qu’Israël faisait la même chose contre les Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...