A voir : Ikea Israël emploie les services d’un postier célèbre pour livrer son catalogue
Rechercher

A voir : Ikea Israël emploie les services d’un postier célèbre pour livrer son catalogue

Newman de « Seinfeld » fait retentir son rire diabolique tout en se moquant des habitudes des sabras

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Quels sont les signes de l’automne ? La rentrée scolaire et la livraison du nouveau catalogue dans les boites aux lettres de tout le monde.

Cette année, la branche israélienne du fabricant de meubles suédois a profité de la parution du catalogue tant attendu pour 2017 pour passer une étape supplémentaire et a produit une publicité mettant en vedette Wayne Knight, autrement connu comme le postier parfois diabolique, Newman, de « Seinfeld » qui était le voisin de Jerry Seinfeld et l’acolyte de Kramer.

Knight parle en anglais dans la publicité pendant qu’il distribue le courrier dans une rue typiquement israélienne, décrivant les épreuves et les tribulations de la vie d’un postier – les aboiements des chiens, des jardiniers brandissant des souffleuses à feuilles, des livreurs plus hipsters que lui.

Bien sûr, il utilise souvent son rire méchant propre à son personnage de Newman dans « Seinfeld », par exemple, comme lorsqu’il coupe l’électricité d’un même bâtiment afin de forcer un résident à accepter un avis final – après avoir tenté de le livrer dans une boîte à pizza.

Mais le jour où il distribue les catalogues Ikea « c’est comme la Saint Valentin pour un fleuriste, comme le jour suivant la Pâque pour un boulanger » a-t-il expliqué dans la publicité.

« Je sens que ma vie est tutim », ajoute-t-il, en utilisant le mot hébreu pour les fraises, alors qu’on lui fait manger une grappe de raisins qu’il repousse avec irritation. « J’ai dit tutim ! ».

Tandis qu’il feuillette sa propre copie du catalogue, il dit aux téléspectateurs de consulter le catalogue en ligne sur le site d’Ikea, prononcé de la manière israélienne, Ee-Kea.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...