Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

À Washington, le Premier ministre irlandais réclame un cessez-le-feu à Gaza

Leo Varadkar est l'un des dirigeants européens les plus critiques de la guerre menée par Israël après l'attaque sans précédent du Hamas

Joe Biden et Leo Varadkar, lors d'une célébration de la Saint-Patrick à la Maison Blanche, à Washington, le 17 mars 2024. (Crédit : Jim WATSON / AFP)
Joe Biden et Leo Varadkar, lors d'une célébration de la Saint-Patrick à la Maison Blanche, à Washington, le 17 mars 2024. (Crédit : Jim WATSON / AFP)

Les Palestiniens « ont besoin que les bombes cessent », a déclaré le Premier ministre irlandais Leo Varadkar, plaidant pour un cessez-le-feu dans la bande de Gaza, dimanche à Washington lors de la traditionnelle rencontre de la Saint-Patrick avec le président américain.

« Les habitants de Gaza ont désespérément besoin de nourriture, de médicaments et d’abris », a déclaré M. Varadkar. « Plus que tout, ils ont besoin que les bombes cessent. » « Les aspirations du peuple palestinien à avoir une patrie et un État à part entière sur la terre de ses ancêtres sont égales à celles d’Israël », a insisté le Premier ministre irlandais.

Leo Varadkar est l’un des dirigeants européens les plus critiques de la guerre menée par Israël après l’attaque sans précédent du Hamas, le 7 octobre. Il a appelé à un cessez-le-feu immédiat et permanent, tandis que le président américain Joe Biden réclame une trêve de six semaines. Les États-Unis continuent par ailleurs d’envoyer des armes à Israël.

Plus de cinq mois après le début de la guerre entre Israël et le Hamas, alors que le bilan humain ne cesse de s’alourdir, « le peuple irlandais est profondément bouleversé par la catastrophe qui se déroule sous nos yeux à Gaza », a déclaré Leo Varadkar. « Nous voyons notre histoire dans leurs yeux : une histoire de déplacement, de dépossession et (dans laquelle) les questions d’identité nationale sont niées. L’émigration forcée, la discrimination et maintenant la faim », a-t-il énuméré, en référence à la lutte passée, menée par son pays contre l’occupant britannique. Le Premier ministre irlandais a également salué les efforts des États-Unis « pour garantir un cessez-le-feu humanitaire et favoriser une paix durable ».

Le président américain et le dirigeant irlandais se sont par ailleurs accordés sur « la nécessité absolue d’augmenter l’aide humanitaire à Gaza et d’obtenir un accord de cessez-le-feu (…) pour ramener les otages israéliens chez eux et avancer vers une solution à deux États », a souligné M. Biden.

Après que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a réaffirmé dimanche sa détermination à lancer une opération terrestre à Rafah, ville du sud de la bande de Gaza, où sont massés environ 1,5 million de Palestiniens, les États-Unis ont exigé un « plan clair et réalisable » pour protéger les civils tandis que le dirigeant irlandais a exhorté Israël à renoncer à son offensive.

Quelque 10 % d’Américains revendiquent des racines irlandaises, et la fête emblématique de la Saint-Patrick, le 17 mars, est célébrée avec ferveur dans certaines villes américaines.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.