Accord avec Israël: la Turquie accuse les EAU de « trahir la cause palestinienne »
Rechercher

Accord avec Israël: la Turquie accuse les EAU de « trahir la cause palestinienne »

Selon les Emirats, en échange de cet accord, Israël a accepté de "mettre fin à la poursuite de l'annexion des territoires palestiniens". Mais Netanyahu évoque un simple "report"

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'exprime lors d'une conférence de presse au complexe présidentiel d'Ankara, le 29 juin 2020. (Crédit : Adem ALTAN / AFP)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'exprime lors d'une conférence de presse au complexe présidentiel d'Ankara, le 29 juin 2020. (Crédit : Adem ALTAN / AFP)

Ankara pourrait officiellement suspendre ses relations diplomatiques avec Abou Dhabi en réponse à un accord de normalisation des relations entre les Emirats arabes unis et Israël, dénoncé par la Turquie, a affirmé vendredi le président Recep Tayyip Erdogan.

« J’ai donné des instructions à notre ministre des Affaires étrangères, j’ai dit que nous pourrions suspendre nos relations diplomatiques avec le gouvernement d’Abou Dhabi ou bien rappeler notre ambassadeur », a déclaré M. Erdogan à la presse à Istanbul.

Plus tôt, le ministère turc des Affaires étrangères avait accusé les Emirats de « trahir la cause palestinienne » avec cet accord qui doit être signé dans trois semaines à Washington.

« L’Histoire et la conscience des peuples de la région n’oublieront pas cette hypocrisie et ne la pardonneront jamais », a estimé le ministère dans un communiqué.

Selon les Emirats, en échange de cet accord, Israël a accepté de « mettre fin à la poursuite de l’annexion des territoires palestiniens ». Mais le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu n’a pas confirmé, évoquant un simple « report ».

Ardent défenseur de la cause palestinienne, le président Erdogan critique régulièrement les pays arabes qu’il accuse de ne pas adopter une attitude suffisamment ferme face à Israël.

La vive réaction d’Ankara intervient aussi au moment où les relations entre la Turquie et les Emirats arabes unis, deux rivaux régionaux, sont tendues. Les deux pays s’opposent notamment en Libye, où ils soutiennent des camps opposés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...