Accrochages entre police israélienne et Palestiniens à Jérusalem et Cisjordanie
Rechercher

Accrochages entre police israélienne et Palestiniens à Jérusalem et Cisjordanie

Echauffourées près de la Porte de Damas et du poste de contrôle de Qalandiya sur fond de tirs de roquettes de Gaza; au moins 6 personnes auraient été blessées et 17 arrêtées

Les forces de sécurité israéliennes repoussent des manifestants palestiniens devant la porte de Damas, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 24 avril 2021. (Ahmad GHARABLI / AFP)
Les forces de sécurité israéliennes repoussent des manifestants palestiniens devant la porte de Damas, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 24 avril 2021. (Ahmad GHARABLI / AFP)

De nouvelles échauffourées entre la police israélienne et des Palestiniens ont éclaté samedi soir à la porte de Damas, dans la Vieille Ville de Jérusalem, après une semaine de tensions et de nouveaux tirs de roquettes depuis la bande de Gaza vers le sud d’Israël.

Le Croissant-Rouge palestinien a indiqué que six Palestiniens ont dû recevoir des soins médicaux, dont un a été transporté à l’hôpital pour y être soigné. Il n’a pas précisé comment ils avaient été blessés.

Des troubles ont été signalés dans un certain nombre de zones différentes. Près du point de passage de Qalandiya entre Jérusalem et Ramallah, un porte-parole de la police des frontières a déclaré que les forces étaient « confrontées à une centaine d’émeutiers brandissant des bombes incendiaires, des pierres et des feux d’artifice » et qu’elles répondaient par des moyens de dispersion des émeutes.

La police a déclaré dimanche matin que 17 suspects avaient été arrêtés dans la nuit pour des agressions présumées contre des agents, des jets de pierres, des jets de cocktails Molotov, etc.

Le chef de la police du district de Jérusalem, Doron Turgeman, a déclaré dimanche matin au radiodiffuseur public Kan que le nombre d’arrestations depuis le début des troubles s’élevait à 157, dont 54 pour des attaques présumées à « motivation raciste ». Turgeman a déclaré à la radio de l’armée que la plupart des délinquants présumés arrêtés sont musulmans.

Des centaines de Palestiniens ont également défilé vers les postes de contrôle israéliens en Cisjordanie en solidarité avec les Palestiniens de Jérusalem-Est, ce qui a donné lieu à des affrontements. Selon les médias palestiniens, des Palestiniens ont lancé des pierres et brûlé des poubelles près du poste de contrôle de Jenin, à Jalameh, pendant la manifestation. Les Palestiniens ont également manifesté près du poste de contrôle de Huwarra à Naplouse et de Bab al-Zawiyeh à Hébron, qui borde un passage dans la ville administré par l’armée israélienne.

Des manifestants palestiniens brûlent des pneus au poste de contrôle de Qalandia entre la ville de Ramallah en Cisjordanie et Jérusalem, le 24 avril 2021, lors d’un rassemblement de soutien aux manifestants à Jérusalem. (ABBAS MOMANI / AFP)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...