Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

Afrique du Sud : L’ANC va-t-il perdre la majorité pour la 1e fois depuis la fin de l’apartheid?

Si les estimations se confirment, le Congrès national africain d'Afrique du Sud serait contraint de conclure un accord avec un ou plusieurs autres partis pour gouverner

La statue de Nelson Mandela offerte par Johannesburg, à Ramallah, le 26 avril 2016. (Crédit : Abbas Momani/AFP)
La statue de Nelson Mandela offerte par Johannesburg, à Ramallah, le 26 avril 2016. (Crédit : Abbas Momani/AFP)

Le Congrès national africain d’Afrique du Sud (ANC) semble en passe de perdre la majorité parlementaire qu’il détient depuis 30 ans, selon les résultats partiels des élections nationales de mercredi, ce qui constituerait le changement politique le plus spectaculaire depuis la fin de l’apartheid.

Selon les résultats de 13,9 % des bureaux de vote, l’ANC a obtenu 42,6 % des voix, l’Alliance démocratique (DA), favorable aux affaires, 25,8 % et les Combattants pour la liberté économique (EFF), marxistes, 8,5 %, d’après les données de la commission électorale.

Si les résultats définitifs devaient confirmer les premiers résultats, l’ANC serait contraint de conclure un accord avec un ou plusieurs autres partis pour gouverner – une situation qui pourrait conduire à une volatilité politique sans précédent dans les semaines ou les mois à venir.

Une alliance avec la DA pourrait tempérer la position anti-Israël véhémente de l’ANC à Pretoria, qui a été le fer de lance des tentatives visant à accuser Israël de « génocide » devant la Cour internationale de justice (CIJ). En revanche, un accord avec l’EFF, qui soutient l’armement du groupe terroriste palestinien du Hamas, pourrait avoir l’effet inverse.

« Il y aura des freins et des contrepoids au pouvoir de l’ANC, mais le risque ultime est que les luttes intestines rendent la gouvernance inefficace », a déclaré jeudi Simon Harvey, responsable de l’analyse des marchés des changes chez Monex Europe.

L’ANC a remporté les élections nationales organisées tous les cinq ans depuis l’élection historique de 1994, qui a marqué la fin de l’apartheid et l’accession de Nelson Mandela à la présidence.

Mais depuis cette époque grisante, le soutien de l’ANC a diminué en raison de la désillusion suscitée par des problèmes tels que le taux de chômage et la criminalité élevés, les fréquentes pannes d’électricité et la corruption.

D’après les premiers résultats, l’ANC devrait obtenir environ 42 % des voix à I’issue du dépouillement, selon le Conseil pour la recherche scientifique et industrielle, qui a fourni des projections au radiodiffuseur public SABC.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.