Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Agressions physiques et dégâts dans un musée de Brooklyn : 22 militants anti-Israël arrêtés

Certains militants ont pénétré dans l'établissement, pour y accrocher sur la façade une bannière proclamant "Palestine libre, halte au génocide"

Des policiers de la ville de New York arrêtent un activiste anti-Israël lors d'une manifestation au musée de Brooklyn, à New York, le 31 mai 2024. (Crédit : AP/Andrés Kudacki)
Des policiers de la ville de New York arrêtent un activiste anti-Israël lors d'une manifestation au musée de Brooklyn, à New York, le 31 mai 2024. (Crédit : AP/Andrés Kudacki)

Au moins 22 personnes ont été arrêtées après l’irruption vendredi de militants propalestiniens dans un musée de New York où des dégradations ont été commises, a annoncé samedi la police.

Des centaines de manifestants avaient bloqué les accès du Brooklyn Museum, chantant des slogans propalestiniens et brandissant des pancartes, avait constaté vendredi un correspondant de l’AFP.

Certains avaient pénétré dans l’établissement, pour y accrocher sur la façade une bannière proclamant « Palestine libre, halte au génocide ».

« Malheureusement, des dégâts ont été commis et des membres de notre personnel ont été agressés », a affirmé une porte-parole du musée.

Les Etats-Unis, notamment les campus, sont secoués depuis plusieurs mois par des manifestations anti-Israël.

A travers les Etats-Unis, les forces de l’ordre ont été appelées par les directions des universités pour démanteler des campements et déloger manu militari des manifestants.

Les étudiants appellent en particulier les universités à couper les ponts avec des mécènes ou entreprises liés à Israël.

La guerre a été déclenchée le 7 octobre par une attaque sans précédent menée par une horde de terroristes du Hamas infiltrés depuis Gaza dans le sud d’Israël et aidés par des civils palestiniens complices, un attaque qui a entraîné le massacre d’au moins 1 160 personnes, la plupart des civils, selon un décompte de l’AFP établi à partir de sources officielles israéliennes.

Selon Israël, environ 250 personnes ont été enlevées et 130 d’entre elles sont toujours otages à Gaza, dont 33 seraient mortes.

En représailles, Israël a promis d’anéantir le mouvement islamiste, au pouvoir à Gaza depuis 2007, qu’il considère comme une organisation terroriste, de même que les Etats-Unis et l’Union européenne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.