Algérie/Maroc: la Ligue arabe, l’OCI et l’Arabie saoudite appellent au dialogue
Rechercher

Algérie/Maroc: la Ligue arabe, l’OCI et l’Arabie saoudite appellent au dialogue

Les relations sont traditionnellement difficiles, en raison principalement de l'épineux dossier du Sahara occidental qui a débouché sur la reprise des liens avec Jérusalem

Un véhicule de l'armée marocaine passe devant des épaves de voitures à Guerguerat, au Sahara occidental, le 24 novembre 2020, après l'intervention des forces armées royales marocaines dans la région. (Crédit : Fadel SENNA / AFP)
Un véhicule de l'armée marocaine passe devant des épaves de voitures à Guerguerat, au Sahara occidental, le 24 novembre 2020, après l'intervention des forces armées royales marocaines dans la région. (Crédit : Fadel SENNA / AFP)

L’Organisation de la coopération islamique (OCI), la Ligue arabe et l’Arabie saoudite ont appelé mercredi l’Algérie et le Maroc au « dialogue » pour résoudre la crise diplomatique qui oppose les deux pays voisins.

Après des mois de tensions croissantes, l’Algérie a annoncé mardi la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc, invoquant des « actes hostiles incessants perpétrés par le Maroc contre l’Algérie ».

Basée à Jeddah, l’OCI a appelé les deux pays au « dialogue pour résoudre les divergences éventuelles », selon un communiqué.

Le secrétaire général de la Ligue arabe Ahmed Aboul Gheit a, de son côté, exhorté mardi soir Alger et Rabat « à faire preuve de retenue et éviter une nouvelle escalade ».

Le Secrétaire général de la Ligue arabe Ahmed Aboul Gheit s’exprime lors d’une réunion d’urgence convoquée par la Ligue arabe afin de discuter du plan de paix proposé par les Etats-Unis, au quartier général de la ligue dans la capitale égyptienne du Caire. (Photo par Khaled DESOUKI / AFP)

Commentant la dégradation des relations entre les deux poids-lourds du Maghreb, l’Arabie saoudite, puissance régionale, a elle aussi adopté un ton conciliant.

« Le royaume (…) appelle les deux pays à prioriser le dialogue et la diplomatie pour ouvrir un nouveau chapitre dans les relations (…) afin de garantir la sécurité et la stabilité », a dit mercredi le ministère saoudien des Affaires étrangères dans un bref communiqué.

Les relations entre l’Algérie et le Maroc sont traditionnellement difficiles, en raison principalement de l’épineux dossier du Sahara occidental.

Les tensions se sont accentuées l’année dernière quand l’ancien président américain Donald Trump a décidé de reconnaître la souveraineté de Rabat sur le Sahara occidental, en contrepartie d’une reprise des relations du Maroc avec Israël.

Le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra lit une déclaration du président du pays à Alger, le 24 août 2021. (Crédit : AP/Fateh Guidoum)

Mardi, le chef de la diplomatie algérienne Ramtane Lamamra a accusé le Maroc d’avoir « introduit une puissance militaire étrangère dans le champ maghrébin ».

A Rabat, le ministère marocain des Affaires étrangères a regretté la décision « complétement injustifiée » de l’Algérie, condamnant une « logique d’escalade » et rejetant « les prétextes fallacieux, voire absurdes, qui la sous-tendent ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...