Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

Allemagne : Une « erreur de calcul » peut causer une guerre entre le Hezbollah et Israël

Annalena Baerbock a rencontré Najib Mikati, selon qui le meilleur moyen de parvenir à "un retour au calme dans le sud du Liban est de mettre fin à l’agression israélienne"

Le Premier ministre intérimaire du Liban, Najib Mikati rencontrant la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, à Beyrouth, le 25 juin 2024. (Crédit : Anwar Amro/AFP)
Le Premier ministre intérimaire du Liban, Najib Mikati rencontrant la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, à Beyrouth, le 25 juin 2024. (Crédit : Anwar Amro/AFP)

La cheffe de la diplomatie allemande Annalena Baerbock a averti mardi à Beyrouth qu’une « erreur de calcul » pouvait provoquer à tout moment une guerre entre le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah et Israël.

Depuis le début de la guerre le 7 octobre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, le Hezbollah pro-iranien, qui soutient le groupe terroriste  palestinien, cible quotidiennement Israël, et ces violences ont récemment gagné en intensité.

« À chaque roquette traversant la Ligne bleue […], le danger augmente qu’une erreur de calcul puisse déclencher une guerre […] », a écrit Annalena Baerbock sur X, en référence à la ligne de démarcation fixée par l’ONU entre le Liban et Israël.

Elle a appelé toutes les parties à « faire preuve d’une extrême retenue ».

Venant d’Israël, la ministre allemande a rencontré le chef du gouvernement libanais Najib Mikati, selon lequel le meilleur moyen de parvenir à « un retour au calme dans le sud du Liban est de mettre fin à l’agression israélienne […] ».

Mardi, la Force intérimaire de l’ONU au Liban (FINUL) a indiqué qu’un véhicule de trois contractants rentrant chez eux après un déplacement dans la base de la FINUL dans le sud du Liban avait été « visé par des tirs ». Il « n’y a pas eu de blessés graves ».

La ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock (à gauche) arrivant pour rencontrer le Premier ministre intérimaire libanais Najib Mikati (hors cadre), à Beyrouth, le 25 juin 2024. (Crédit : Anwar Aamro/AFP)

« Nous réitérons notre condamnation de toute attaque contre des civils, ou toute action qui met en danger la vie de civils », a déclaré la porte-parole adjointe de la FINUL Kandice Ardiel dans un communiqué, sans préciser l’origine des tirs. Elle a appelé les parties « à œuvrer à une solution diplomatique pour faire cesser les violences ».

Depuis le 8 octobre, le Hezbollah attaque les communautés israéliennes et les postes militaires le long de la frontière avec des roquettes, des drones, des missiles antichars et d’autres moyens, affirmant qu’il le fait pour soutenir Gaza dans le cadre de la guerre contre le Hamas qui s’y déroule.

Plus de huit mois de violences entre le groupe terroriste chiite libanais et Tsahal auraient fait au moins quinze soldats et onze civils israéliens ont été tués, selon Israël et au moins 481 morts au Liban, dont une majorité de combattants du Hezbollah et 94 civils, selon un décompte de l’AFP.

Baerbock a par ailleurs indiqué que « des millions de réfugiés posent des défis majeurs » au Liban, englué dans une profonde crise économique, en allusion aux réfugiés syriens.

« Nous allons donc fournir 18 millions d’euros supplémentaires pour l’aide humanitaire, notamment pour la nourriture, le logement et les médecins », a-t-elle indiqué sur X.

Le Liban dit accueillir près de deux millions de réfugiés syriens ayant fui leur pays en guerre depuis 2011, soit le plus important ratio par habitant au monde.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.