Israël en guerre - Jour 286

Rechercher

Amsterdam : Dispute suite aux propos anti-israéliens tenus à une remise de diplômes

Un élève juif reçoit son diplôme seul suite aux protestations de sa famille contre le discours d'un autre élève mentionnant "Du fleuve à la mer" ; l'école dit qu'elle s'excusera

Des piétons marchent près de l'un des campus de l'Université d'Amsterdam, aux Pays-Bas. (Crédit : Université d'Amsterdam)
Des piétons marchent près de l'un des campus de l'Université d'Amsterdam, aux Pays-Bas. (Crédit : Université d'Amsterdam)

Un étudiant juif de l’université d’Amsterdam a reçu son diplôme à l’écart du reste de sa classe après avoir été rabroué par des étudiants qui ont insulté sa famille, en criant « putain de juifs ».

L’incident de la semaine dernière a eu lieu au moment de la prise de parole de Faris Faramand, l’un des diplômés sélectionnés pour s’exprimer lors de l’événement. Ce dernier, vêtu d’un keffieh par-dessus son costume, a profité de son discours pour accuser Israël de « génocide » à l’encontre des Palestiniens. « En ce moment même, un génocide a lieu dans notre pays », a déclaré Faramand.

Il a également fait allusion au slogan « Du fleuve à la mer, la Palestine sera libre », comme en atteste une vidéo de son discours obtenue par le Times of Israel. Les Palestiniens ont « une mission du fleuve à la mer, du passé à aujourd’hui, les Palestiniens résistent à leur manière », l’entend-on dire.

Un étudiant juif et sa famille se sont levés pour contester les affirmations de Faramand, demandant : « Et les otages ? », en référence aux 241 personnes au moins qui ont été kidnappées en Israël par les terroristes du Hamas lors de l’attaque meurtrière du 7 octobre, et qui sont aujourd’hui détenues dans la bande de Gaza.

Ils se sont également opposés à sa référence à « du fleuve à la mer », qui fait écho au slogan « Du fleuve à la mer, la Palestine sera libre », couramment scandé dans les manifestations anti-israéliennes et pro-palestiniennes et interprété comme un appel à l’élimination d’Israël ou au nettoyage ethnique de la terre d’Israël de ses Juifs. Israël, la Cisjordanie et Gaza sont situés entre le Jourdain et la mer Méditerranée.

Le débat sur le slogan a atteint la Seconde Chambre du parlement néerlandais, la Tweede Kamer, où, dans une résolution adoptée le 25 octobre, une majorité de législateurs a affirmé qu’il s’agissait bien d’un appel à la violence.

Selon un article paru dans le quotidien néerlandais De Telegraaf, des personnes présentes dans le public se sont prises à la famille, lui hurlant dessus et proférant des obscénités jusqu’à ce que toute la famille quitte la salle.

Les membres de la famille de l’étudiant ont refusé tout commentaire au Times of Israel.

Un représentant de l’université a réagi à l’incident et a déclaré au micro du podium : « Le point de vue de l’université est que nous estimons que toutes les vies comptent. Je comprends donc que vous racontiez ici votre histoire personnelle, mais nous pensons que le seul moyen de coexister est le dialogue. Et la violence n’est jamais une bonne chose. »

Selon De Telegraaf, l’étudiant juif et sa famille ont ensuite été conduits dans une salle séparée où il a reçu son diplôme en présence uniquement de sa famille et d’un représentant de l’université.

Des manifestants brandissent des panneaux et des drapeaux palestiniens pendant le « London Rally For Palestine » à Trafalgar Square, dans le centre de Londres, le 4 novembre 2023. (Crédit : JUSTIN TALLIS / AFP)

Dans un communiqué adressé à De Telegraaf, un porte-parole de l’université d’Amsterdam a déclaré que les autorités universitaires « auront une conversation avec l’étudiant pour lui faire savoir que cette situation ne relevait pas de l’intention » des organisateurs. L’université a l’intention de présenter ses excuses par courrier électronique à tous les étudiants qui ont assisté à la cérémonie, a ajouté le porte-parole. Il n’a pas précisé ce pour quoi l’université présenterait des excuses.

Le sentiment anti-israélien s’est accru en Europe et ailleurs à la suite de l’offensive israélienne à Gaza, qui a été déclenchée le 7 octobre lors de l’assaut de milliers de terroristes du Hamas en Israël, durant lequel ils ont assassiné environ 1 400 personnes, pour la plupart des civils. Les terroristes ont perpétré d’autres crimes de guerre, en prenant notamment pour cible des enfants, des femmes et d’autres civils, en commettant des viols, en torturant, en mutilant des corps et en incendiant des maisons.

Israël a déclaré la guerre au Hamas, qui dirige la bande de Gaza, et a promis de l’éliminer. La campagne israélienne aurait fait des milliers de morts, selon les chiffres du ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, mais qui ne peuvent être confirmés.

Le rabbin Yanki Jacobs, qui dirige le groupe Habad on Campus aux Pays-Bas, s’est dit heureux « d’apprendre que l’université d’Amsterdam prend cet incident au sérieux ». Il a exhorté l’université à « adopter une politique de tolérance zéro et à réprimander sévèrement les étudiants et les professeurs impliqués dans ce mouvement dangereux et inacceptable ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.